2 min de lecture Vaccin

Vaccins : quelles sont les injections obligatoires et recommandées ?

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La France reste l'un des rares pays européens où coexistent des vaccins obligatoires à côté des vaccins recommandés.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Quels sont les vaccins obligatoires et recommandés ? Crédit Image : AFP / Archives, Fred Tanneau | Crédit Média : Elodie Guillard / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Face à la défiance des Français vis-à-vis de la vaccination, l'État va organiser un grand débat public qui pourrait se conclure par une réforme sur les vaccins obligatoires. Marisol Touraine, qui a présenté mardi 12 janvier un plan d'action, cherche ainsi à "renforcer la confiance" et "répondre à toutes les inquiétudes". La ministre de la Santé s'est toutefois émue de certains phénomènes "préoccupants", notamment du taux de couverture vaccinale contre la grippe qui a chuté de 13 points depuis 2008 et de la "résurgence régulière" de cas de rougeole. La faute notamment à une baisse de la vaccination chez les nourrissons.

Par la même occasion, le débat va permettre de sensibiliser les Français sur les règles sanitaires en vigueur concernant les vaccins obligatoires et recommandés. La France est d'ailleurs l'un des seuls pays d'Europe à imposer certaines piqûres.

Quels sont les vaccins obligatoires ?

Il est obligatoire en France de recevoir le vaccin DTP permettant de se protéger contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Les injections doivent être réalisées à l'âge de 2 mois puis à 4 mois. Un premier rappel doit ensuite être fait à 11 mois. 

Les personnes qui habitent en Guyane sont également soumises à une autre vaccination obligatoire depuis 1967 : celle contre la fièvre jaune. L'injection est valable pendant 10 ans à partir du 10e jour qui suit l'injection, indique l'Agence Régionale de Santé.

À lire aussi
Une femme prépare un vaccin contre la rougeole, en Colombie Santé
Santé : le virus de la rougeole remet à zéro vos défenses immunitaires, selon une étude

Les parents ou personnes titulaires de l'autorité parentale doivent absolument respecter ce calendrier de vaccinations. L'article L3116-4 du code de la santé publique dispose d'ailleurs que le "refus de se soumettre" à ces obligations risquent 6 mois d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende.

Quels sont les vaccins recommandés ?

De nombreuses injections sont proposées par les médecins, en particulier lors de premiers mois d'un enfant. Le vaccin BCG pour se prémunir de la tuberculose sont recommandés dès la naissance pour les bébés nés en Île-de-France, en Guyane ou issus d'une famille ayant eu des antécédents ou de parents originaires d'un pays à risque.

Le vaccin pour l'hépatite B peut aussi être conseillé dès la naissance pour les enfants nés d'une mère porteuse de l'antigène HBs produit par le virus. Pour les autres enfants, les injections peuvent être faites à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

Pour la coqueluche ainsi que les infections à pneumocoque et à haemophilus influenzae de type B, il est préconisé de vacciner les enfants à l'âge de 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans et enfin entre 11 et 13 ans. Pour la rubéole, la rougeole et les oreillons, les injections peuvent être prescrites à 12 mois puis entre 16 et 18 mois.

De plus, les autorités sanitaires recommandent aussi les vaccins contre la méningocoque C et de la varicelle. Les jeunes filles entre 9 et 14 ans peuvent également se protéger contre le papillomavirus. Enfin, le vaccin contre la grippe est recommandé tous les ans aux personnes de plus de 65 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Santé Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants