1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vaccination : "Marisol Touraine ne connaît rien à la santé", peste le professeur Joyeux
1 min de lecture

Vaccination : "Marisol Touraine ne connaît rien à la santé", peste le professeur Joyeux

REPLAY - Alors qu'une épidémie de rougeole se répand en Alsace, certaines voix s'élèvent justement contre les éventuels dangers des vaccins. Parmi elles, le chirurgien-cancérologue Henri Joyeux.

Le chirurgien-cancérologue Henri Joyeux sur RTL le 3 juin 2015
Le chirurgien-cancérologue Henri Joyeux sur RTL le 3 juin 2015
Crédit : RTL
Vaccination : "Marisol Touraine ne connaît rien à la santé", peste le professeur Joyeux
05:50
Vaccination : "Marisol Touraine ne connaît rien à la santé", peste le professeur Joyeux
05:49
Yves Calvi & Loïc Farge

Près de 200 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l'année en France, dont 150 en Alsace. D'où le rappel de l'Institut de veille sanitaire (InVS) sur l'importance de la vaccination. Mais un autre son de cloche résonne chez les professionnels de santé. C'est le cas du cancérologue Henri Joyeux, à l'origine d'une pétition controversée sur les dangers de la vaccination.

"La ministre de la Santé a dit que j'étais contre la vaccination. Ce n'est pas vrai, je suis contre les excès de la vaccination, ce qui n'est pas du tout la même chose", tient à préciser le médecin. Il dénonce la pénurie actuelle des vaccins obligatoires (DTP, diphtérie-tétanos-poliomyélite) qui contraint les parents à faire vacciner leurs enfants avec le seul produit qui serait actuellement disponible.

Vous avez des experts qui sont dépendants de tous les groupes qui sont au niveau de la fabrication

Le Pr Henri Joyeux, chirurgien-cancérologue

"On veut vacciner les gosses à deux mois. Or le système immunitaire de l'enfant n'est pas fini avant 1000 jours", prévient-il, mettant en garde contre des "réactions importantes au niveau de l'allergie".

Henri Joyeux déplore les critiques de Marisol Touraine sur son initiative et se montre très mordant. "Elle est bien gentille ! C'est une économiste, elle ne connaît rien à la santé", peste-t-il.

À lire aussi

"Elle a des conseillers - j'en connais certains - qui ne sont pas totalement libres", accuse-t-il. Et d'expliciter : "Vous avez des experts qui sont dépendants de tous les groupes qui sont au niveau de la fabrication. On préfère donc fabriquer un vaccin qui coûte sept fois plus cher que de donner le DTP qui coûte sept fois moins cher".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/