1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vaccin contre la tuberculose : le BCG est en rupture de stock mais des lots arrivent de Pologne
1 min de lecture

Vaccin contre la tuberculose : le BCG est en rupture de stock mais des lots arrivent de Pologne

Info RTL REPLAY / INFO RTL - En rupture de stock, le laboratoire Sanofi Pasteur MSD a dû aller chercher des lots en Pologne. Les médecins veulent s'assurer qu'ils sont sans danger avant de les injecter.

Le vaccin BCG (illustration)
Le vaccin BCG (illustration)
Vaccin contre la tuberculose : le BCG est en rupture de stock mais des lots arrivent de Pologne
00:00:59

Beaucoup de parents ont cherché, en vain, le BCG, vaccin contre la tuberculose, et pour cause, il est tout simplement en rupture de stock. Certes, il n'est pas obligatoire pour l'entrée des enfants à la crèche ou à l'école, mais il fait l'objet d'une recommandation forte pour les petits à risque élevé de tuberculose. Conséquence : les structures de vaccinations publiques essayent de s'adapter, mais cela ne suffit toujours pas. Comment expliquer une telle situation ?

Le vaccin habituellement distribué en France par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD est officiellement en rupture de stock, et ce, pour une durée indéterminée. Pour tenter de faire face à cette pénurie, il a fallu s'approvisionner ailleurs, en Europe. Et c'est plus précisément en Pologne que le laboratoire a finalement trouvé des lots de vaccin contre la tuberculose disponibles. Avec l'accord de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), ils ont été commandés et sont arrivés.

Différent, sur la forme, la conservation et les volumes à injecter

Malgré tout, la situation reste tendue, car même si la quantité est censée être suffisante pour couvrir les besoins actuels, certains centres de vaccination notamment en Île-de-France affirment qu'ils n'ont pu passer commande qu'en très petites quantités. Autre problème, le vaccin polonais lui-même, lutte bien sûr contre la tuberculose, mais il est un peu différent, sur la forme, la conservation ou encore les volumes à injecter.

Certains médecins ont donc demandé des informations complémentaires sur les bonnes modalités avant de commencer à l'injecter aux nouveaux nés. C'est ce qui explique que certains parents n'arrivent pas encore à trouver le BCG.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL