1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Universités : le syndicat lycéen Fidl "rejette" la sélection "avant le bac"
1 min de lecture

Universités : le syndicat lycéen Fidl "rejette" la sélection "avant le bac"

INVITÉE RTL - Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, propose une concertation pour remédier aux lacunes d'Admission Post Bac.

Les élèves concernés pourront bénéficier d'une validation de compétences, suivant l'activité extrascolaire qu'ils entreprennent durant leurs années d'études.
Les élèves concernés pourront bénéficier d'une validation de compétences, suivant l'activité extrascolaire qu'ils entreprennent durant leurs années d'études.
Crédit : Sipa
Universités le syndicat lycéen FIDL "rejette" la sélection avant le bac
05:15
Ludovic Galtier & Quentin Vinet

Pendant les grandes vacances, une partie de l'avenir des lycéens va se jouer. La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, lance une grande concertation avec les syndicats et les représentants des universités pour mettre fin au système actuel de tirage au sort, qui est permis aujourd'hui via la plateforme Admission Post Bac (APB). Un système, dépassé pour ses détracteurs, qui pose question : au 16 juillet, 87.000 bacheliers n'ont toujours pas d'affectation pour la rentrée prochaine.

Si elle note "les nombreux dysfonctionnements", Chloé Deverly, vice-présidente de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), le premier syndicat lycéen, estime sur RTL que "ce système n'est pas à remettre en question totalement". Pour la syndicaliste âgée de 16 ans, l'origine du problème provient du manque de places accordées par les universités. "Le pire, c'est que sur les 87.000 bacheliers, 9.700 avaient demandé une filière non sélective."

À l'avenir, le gouvernement souhaiterait mettre en place un système de prérequis pour compenser les lacunes de la plateforme existante et permettre aux élèves de ne pas se tromper dans leur orientation. Le bachelier pourrait prétendre à des universités, dont les spécialités figurent parmi ses meilleurs résultats. Chloé Deverly "rejette complètement" toute idée de sélection des élèves "avant le bac". Selon elle, "ce qui peut être plus intéressant" est de "montrer aux élèves ce qu'il faut avoir comme compétences pour aller dans telle ou telle filière".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/