1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. "Une réhabilitation de la laïcité empêchera les horreurs", dit Laurence Parisot
2 min de lecture

"Une réhabilitation de la laïcité empêchera les horreurs", dit Laurence Parisot

REPLAY / INVITÉE RTL - La présidente d'honneur du Medef, a rencontré Mourad Benchellali à Vénissieux mercredi, ancien détenu à Guantanamo, pour "rétablir un contact direct" avec les quartiers populaires.

Laurence Parisot, invitée de RTL, le 12 mars 2015
Laurence Parisot, invitée de RTL, le 12 mars 2015
Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr
"Une réhabilitation de la laïcité empêchera les horreurs", dit Laurence Parisot
06:11
"Une réhabilitation de la laïcité empêchera les horreurs", dit Laurence Parisot
06:22
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

Laurence Parisot, présidente d'honneur du Medef, a connu hier un grand changement de décor, et a passé la journée avec Mourad Benchellali, ancien détenu à Guantanamo qui se bat aujourd'hui pour dissuader les jeunes de partir faire le jihad. Une rencontre avec les associations au quartier des Minguettes à Vénissieux, près de Lyon, qui a ravi l'ancienne "patronne des patrons".

"Cette visite peut surprendre, mais elle ne le devrait pas, affirme-t-elle. L'un des objectifs de cette rencontre est de rétablir des contacts directs. Pourquoi, moi qui suis attachée à notre pays, je ne pourrai aller à la rencontre des habitants des Minguettes ? Il faut qu'on arrive à casser les barrières, casser les murs, tous ces clivages qui nous empêchent de parler entre nous."

Je n'ai pas été choquée par les propos de Manuel Valls quand il a parlé d'apartheid

Laurence Parisot

L'entrepreneuse a loué la reconversion de Mourad Benchellali qui, "après des erreurs majeures a eu une réflexion et a aujourd'hui un engagement". "J'ai toujours voulu lutter contre toutes les formes de discriminations, explique-t-elle. Je pense qu'il y a un effort de chacun d'entre nous à faire pour rétablir le respect. Il faut échanger avec tous ceux qui ont cet objectif à l'esprit et se poser la question de la place de la laïcité dans notre pays. C'est par une réhabilitation de la laïcité que nous pourrons progressivement éviter les choses absolument horribles que nous avons connues."

Concernant le terme "apartheid" utilisé par Manuel Valls suite aux attentats de janvier, elle explique "ne pas avoir été du tout choquée". "Il évoque une situation de fait qui n'est pas exagérée, mais que je n'ai pas vue à Vénissieux", nuance-t-elle.

Il faut rétablir le contact direct sans la présence des médias

Laurence Parisot
À lire aussi

Sans évoquer de solutions véritables, elle explique toutefois qu'elle a "réalisé que l'éducation est la clé". "Des personnes que j'ai vu hier m'ont dit, 'j'ai des difficultés parce que je ne parle pas bien français, raconte-t-elle. Ce que je voudrais aussi, c'est faire comprendre que le modèle de l 'entreprise peut être une sortie de secours voire une aventure."

Laurence Parisot explique avoir été accueillie avec "beaucoup d'espoir et de curiosité". "Mon discours sur l'économie, ils ne l'entendent pas souvent, juge-t-elle. Beaucoup de gens ne lisent pas et ne regardent pas la télévision, peut-être en dehors des matches de foot et pour hier soir je comprends (mercredi soir, qualification du PSG face à Chelsea ndlr). Donc il faut absolument réhabiliter le contact direct, et sans la présence des médias. Quand ils sont là les gens sont gênés et ne s'expriment pas."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/