2 min de lecture Seine-et-Marne

Une professeure transgenre victime de messages de haine sur Twitter

La cheffe d'établissement avait adressé une lettre aux parents d'élèves pour les prévenir du changement de genre de l'enseignante. Le courrier a fuité sur les réseaux sociaux.

Des élèves dans une salle de classe (illustration)
Des élèves dans une salle de classe (illustration) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Des messages haineux ont déferlé sur Twitter contre une professeure de collège qui a décidé de changer de genre, après que le message de la principale de l'établissement a été posté sur le réseau social. Dans cette lettre datée du 18 mai et adressée aux parents d'élèves, la responsable explique être "intervenue aujourd'hui dans la classe de votre enfant pour l'informer qu'à partir de la semaine prochaine, son professeur (...) Monsieur B., sera habillé en femme". 

"Monsieur B. entame un processus de changement de genre pour devenir une femme. Il aimerait être appelé 'madame' et non plus 'monsieur'", précise-t-elle dans ce courrier. Seulement, les noms de l'enseignante et de la principale sont écrits en toutes lettres dans le courrier, ce qui a conduit à une mise en danger de la vie des deux femmes. De nombreuses insultes au caractère transphobe ont été postées sur Twitter et la principale a même reçu des menaces dans son établissement.

L'académie était prévenue

Comme l'explique Le Parisien, l'Académie de Créteil avait été prévenue au préalable de la volonté de l'enseignante de changer de genre, tout comme le direction départementale des services de l'Education nationale. La responsable des conseils de parents d'élèves (FCPE) Samia Akrout a expliqué à France info que le document a forcément été diffusé par une famille d'élève, un enseignant ou un membre de l'établissement. "Aujourd'hui l'établissement reçoit des appels qui viennent de partout, même de l'étranger (...) C'est vraiment terrible parce que la principale voulait bien faire en écrivant ce courrier", précise-t-elle.

Parmi le grand nombre de messages postés sur Twitter, se trouvent aussi des messages de soutien pour l'enseignante. Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes a saisi la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT. "Les personnes trans méritent notre respect inconditionnel et ont strictement les mêmes droits que toute autre", a-t-elle écrit sur Twitter, remerciant pour leur vigilance les internautes l'ayant alertée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-et-Marne Transgenre Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants