2 min de lecture Sciences

Un poisson capable de stopper le vieillissement ?

Le killi, un poisson africain, a la capacité de mettre sa vie en pause, et ainsi de stopper son vieillissement. Des chercheurs américains étudient ce phénomène et n'excluent pas une application sur la longévité humaine.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Un poisson capable de stopper le vieillissement ? Crédit Image : Capture YouTube Science Magazine | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Marie Gingault

Un poisson qui stoppe le vieillissement ? Oui, mais il ne s'agit pas de n'importe quel poisson, mais du killi : un magnifique poisson turquoise, aux nageoires jaunes et rouge qui vit dans les lacs du Zimbabwe et du Mozambique. Si vous voulez voir à quoi il ressemble, vous trouverez la photo dans Le Parisien Aujourd'hui en France.


Les chercheurs, explique le journal, se sont intéressés à son cas après s’être aperçu qu'il était capable de se mettre en mode pause, de stopper son vieillissement, et ce pendant des mois, pendant plus de temps parfois, que sa durée de vie totale.

Dans son cas, il s'agit d'une question de survie. Les étangs où se développent le killi en Afrique n'existent que pendant la saison des pluies, quand ils sont à sec, l'animal n'a pas le choix, il passe en diapause. Un phénomène que l'on appelle aussi la vie suspendue : en clair son organisme s'adapte pour mieux reprendre comme si de rien n'était une fois que les conditions sont à nouveau favorables.

Phénomène de diapause

Alors comment fait-il ? Et bien c'est ce que les chercheurs de l'université de Stanford ont essayé de comprendre. Les résultats de leur étude ont été publiés la semaine dernière dans la prestigieuse revue Science. Bilan : la clé, disent-ils, c'est une protéine nommée CBX7.

À lire aussi
Le scientifique Étienne Klein sciences
Coronavirus : le populisme "contamine la science", estime Étienne Klein

C'est elle qui jouerait un rôle majeur dans le phénomène de diapause. En temps normal, explique le site Slatecette protéine préserve les muscles chez les vertébrés et elle régule les gènes dans les organes. Cependant, quand elle est produite en grande quantité, comme le fait le killi par période de sécheresse, elle permet de passer en diapause, de rentrer dans un état d’animation suspendue, un peu comme l'hibernation.


De là à imaginer des injections de cette protéine, il n'y a qu'un pas. Oui c'est bien sur l’objectif de ces chercheurs : adapter ces mécanismes sur le corps humain afin d’arrêter le vieillissement. On peut imaginer, explique dans le Guardian l'une des auteurs de la recherche, que l’activation un état semblable à la diapause dans certains tissus ou sur certaines cellules adultes pourrait aider à les préserver à long terme. Mais le chemin visiblement est encore long, tout cela dit elle n'est encore que spéculatif. 

La géroscience

En attendant lisez le magazine Sciences et Avenir, qui consacre justement ce mois-ci un grand dossier à toutes ces recherches qui visent à retarder le vieillissement. La géroscience c'est le nom de cette discipline, est en plein essor. Et pour cause, le vieillissement est l'un des enjeux à la fois sociétaux mais aussi économiques de demain.

D'ici 2050, rappelle le journal, la population mondiale de plus de 60 ans va doubler. Certains travaillent sur les protéines justement qui circulent dans notre sang, et cherchent le moyen de les rajeuni, d'autres planchent sur des médicaments capables de nettoyer voire d’éliminer les cellules vieillissantes.

Les tests menés sur la souris ont déjà permis d’allonger la durée de 36%.  Le neurologue Yves Agid, fondateur de l'institut du cerveau, assure quant à lui que c'est dans le cerveau qu'il faut chercher la solution. On peut, dit-il, avoir de l'arthrose, ou des cheveux blancs mais ce n'est pas ça qui donne l'air vieux. Non, selon lui on trouve qu'une personne fait vieille parce qu'elle marche à petit pas, que sa voix s'affaiblit, qu'elle perd un peu la mémoire ou deviens morose. C'est le cerveau qui est responsable de tous ces signes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sciences Poissons Vieillesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants