2 min de lecture Seniors

Un mauvais odorat serait le signe d'une espérance de vie réduite, selon une étude

Une étude américaine tend à montrer qu'un mauvais odorat pourrait être le signe avant-coureur d'une mort prématurée chez les personnes âgées.

Un mauvais odorat serait le signe d'une espérance de vie réduite, selon une étude
Un mauvais odorat serait le signe d'une espérance de vie réduite, selon une étude Crédit : Getty images
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Votre nez vous joue des tours ? Passé un certain âge, peut-être serait-il sage d'aller consulter votre médecin. En effet, selon une étude de l’Université du Michigan, les personnes âgées ayant un faible odorat connaîtraient 50% de plus de risques que les autres de mourir dans les 10 ans. 

"L’odorat est de moins en moins répandu à mesure que les gens vieillissent et il existe un lien avec un risque de décès plus élevé", explique Honglei Chen professeur d’épidémiologie et de biologie à l’Université du Michigan et co-auteur de l'étude. Un constat inquiétant établi après avoir analysé pendant 13 ans les données de 2.300 individus, âgés de 71 à 82 ans, et de toutes origines. Ces participants ont ensuite été classés en trois catégories d'odorat : bon, modéré ou mauvais.

Par rapport aux seniors doté d'un bon sens de l'odorat, ceux qui en étaient dépourvus,
présentaient un risque de décès plus élevé de 46% à 10 ans, et de 30% à 13 ans. L'étude nous apprend ainsi que cette faiblesse olfactive serait un signe précoce de la maladie de Parkinson, de démence ainsi que de perte de poids. 

Un signe de mauvaise santé

Toutefois, ce facteur n'expliquerait que 28% du risque accru. Le reste demeure inexpliqué. "Nous n’avons pas de raison pour plus de 70% du risque accru. Nous devons découvrir ce qui est arrivé à ces personnes", nuance l'épidémiologiste. 

Par ailleurs, un odorat défaillant serait également le signe avant-coureur de la détérioration de la santé de ces personnes âgées, avant que le moindre diagnostic médical ne soit posé. "Cela nous dit que, chez les personnes âgées, une altération de l'odorat a des conséquences plus larges sur la santé", explique Honglei Chen. 

À lire aussi
Un conducteur au volant de sa voiture (illustration) Santé
Michel Cymes : les seniors sont-ils plus dangereux au volant ?

Dès lors, 'l'intégration d'un dépistage de l'odorat dans les visites régulières chez le médecin pourrait être une bonne idée à un moment donné", estime-t-il. Son conseil si vous sentez moins bien : allez consulter. "Il est toujours prudent de parler à un médecin de vos problèmes de santé"...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seniors Sciences Études
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants