2 min de lecture Twitter

Twitter lance un nouvel outil de lutte contre le harcèlement en ligne

Face à l'augmentation du harcèlement sur internet, la firme permet désormais aux utilisateurs de masquer des mots-clés et des conversations jugés choquants.

Le logo du réseau social Twitter
Le logo du réseau social Twitter Crédit : LEON NEAL / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Twitter part en guerre contre le harcèlement en ligne. Le réseau social a annoncé mardi 15 novembre le lancement dans les prochains jours d'un nouvel outil de lutte contre cette forme de violence qui envahit la toile. "Le niveau d'abus, de menaces et de harcèlement que nous avons constaté sur internet a sérieusement augmenté ces dernières années", a abondé l'oiseau bleu dans un communiqué. 

La firme américaine a mis en place un dispositif qui étend la fonction "mute", permettant déjà de bloquer les comptes de "trolls" ou d'utilisateurs envoyant des messages inappropriés. Les Twittos pourront désormais bloquer des mots-clés, des phrases ou conversations entières. Les abus dont sont victimes d'autres utilisateurs pourront également être signalés. "Nous développons la fonction 'mute' là où les gens en ont le plus besoin : dans leurs notifications", poursuit le communiqué.

L'outil a été mis en place à la suite de plusieurs exemples médiatisés d'abus sur le réseau social. L'actrice Leslie Jones, l'une des vedettes de Ghostbusters avait par exemple quitté Twitter après avoir reçu, selon elle, un flot de commentaires blessants initiés par un éditeur du site d'informations conservateur Breitbart. Des pratiques néfastes, car elles font fuir des utilisateurs, mais aussi "restreignent les chances de voir et de partager différentes perspectives sur un sujet", comme l'indique la firme.

L'augmentation du nombre de commentaires inappropriés oblige les réseaux sociaux à jongler pour trouver un équilibre entre liberté d'expression et harcèlement. Twitter se dit ainsi "ouvert à toute personne et à toute opinion", notant cependant avoir "constaté une tendance à l'augmentation du nombre de personnes qui se servent de cette ouverture et utilisent Twitter pour injurier les autres". Pas dupe, la société qui siège à San Francisco ne s'attend pas que cette annonce mette soudainement fin à tout commentaire abusif. "Aucune action de notre part ne pourra y parvenir. Mais nous nous engageons à améliorer rapidement Twitter en nous fondant sur tout ce que nous observons et apprenons", conclut le réseau social.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Twitter Harcèlement Internet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants