1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Transports : retour des trains de nuit pour relier les grandes villes d'Europe
2 min de lecture

Transports : retour des trains de nuit pour relier les grandes villes d'Europe

Plusieurs opérateurs de transports ferroviaires européens ont annoncé une collaboration afin de développer le train de nuit entre villes européennes.

Des billets SNCF (illustration)
Des billets SNCF (illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Transports : retour des trains de nuit pour relier les grandes villes d'Europe
01:20
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

C'est un serpent de mer qui semble devenir réalité. Après avoir abandonné les trains de nuit il y a quelques années (à de rares exceptions), la SNCF a annoncé ce mardi 8 décembre leur retour via un partenariat européen avec ses pendants allemand, autrichien et suisse. "Nous venons de signer avec @DB_Bahn, @RailService, @unsereOEBB un partenariat pour développer le train de nuit entre nos pays", a publié sur Twitter le directeur général de Voyages SNCF Alain Krakovitch. 
Selon BFMTV, les opérateurs européens veulent relancer le Trans-Europ-Express (TEE 2.0), ce qui se matérialisera dès la fin 2021 par la mise en service d'une liaison Paris-Vienne-Munich, et d'une autre Zürich-Cologne-Amsterdam. D'autres suivront petit à petit jusqu'en 2024, comme la ligne Vienne-Berlin-Bruxelles-Paris en 2023. 

Un soutien public indispensable

Si le train de nuit avait perdu la partie face à l'avion et les lignes à grande vitesse, il a retrouvé le vent en poupe à la faveur de la conscience écologique grandissante des voyageurs. Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, avait ainsi déclaré qu'il fallait "écouter la jeunesse" qui souhaite "moins prendre l'avion". "C'est le bon moment pour relancer cette offre de trains de nuit en Europe", a-t-il ajouté à l'AFP. 

BFMTV détaille ainsi qu'un Paris-Vienne en avion est 10 fois plus gourmand CO2 par passager que le même trajet en train (400 kg contre 40 kg). Un seul train de nuit rempli de 300 personnes va aussi produire 108.000 fois moins de dioxyde de carbone qu'un avion pour la liaison entre les deux capitales. 

Mais pour lancer concrètement les lignes ferroviaires, il faudra d'abord construire des rames adaptées, notamment plus confortables, et s'assurer que les trains puissent circuler sur les réseaux des différents pays. Pour ce faire, des investissements importants devront être engagés. "Un soutien financier public sera sans aucun doute indispensable pour soutenir le modèle économique de ces offres de nuit", indique un communiqué des opérateurs, sans préciser le soutien en question pour le moment. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/