2 min de lecture Thomas Pesquet

Thomas Pesquet sur RTL : "Tous les jours c'est un nouveau spectacle"

INVITÉ RTL - Depuis l'espace, l'astronaute français revient sur sa fantastique aventure et ses 5 mois passés dans la station spatiale internationale.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Thomas Pesquet parle avec Yves Calvi depuis la Station Spatiale Internationale Crédit Image : RTLnet | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et La rédaction numérique de RTL

Le 13 janvier dernier, Thomas Pesquet réalisait le rêve de tout astronaute : sortir dans l'espace. Un moment inoubliable qu'il a réitéré le 24 mars. "C'est un moment vraiment magique lorsque l'on devient son propre vaisseau spatial", se remémore Thomas Pesquet qui revient sur ce moment "où l'on ouvre le sas et que l'on bascule la tête la première dans 450 kilomètres de vide". La Terre vue du ciel restera une image gravée dans sa mémoire.

Depuis son promontoire vertigineux, l’astronaute français a pu constater que la planète bleue "illuminait la noirceur de l'espace". "Tous les jours c'est un nouveau spectacle. Un jour on survole le Sahara, l'autre les lumières de l'Europe", se réjouit l'ancien ingénieur aéronautique de 39 ans. Des splendeurs qui sont malheureusement menacées. Car depuis son poste d'observation à la Station spatiale internationale, "on voit les effets de la pollution, cette atmosphère très fine et cela nous rappelle que cette beauté est fragile. Une planète on en a qu'une et il faut l'entretenir", martèle-t-il. 

Un survol quotidien de la Terre à près de 30.000 km/h

Cela fait cinq mois que le Français survole la Terre à près de 30.000 km/h à bord de la Station spatiale internationale et expérimente une colocation peu banale avec les cinq autres astronautes. "Il faut être facile à vivre pour rester enfermé six mois dans une boîte de conserve", concède Thomas Pesquet. Malgré tout, l’astronaute n'échangerait sa place pour rien au monde : "J'ai de la chance d'avoir un équipage avec qui je m'entends super bien. C'est un peu une famille maintenant".

Mais les moments difficiles existent aussi vue du ciel. "Il m'arrive d'avoir des baisses de moral parce que ma famille me manque ou que j'en ai marre de manger des aliments en conserve mais ensuite je me souviens quelle chance j'ai d'être ici". Un privilège que le Français va pouvoir savourer encore un peu. 

La seule manière d'avancer, c'est de s'ouvrir aux autres

Thomas Pesquet
Partager la citation
À lire aussi
Thomas Pesquet se trouve dans la Station spatiale internationale depuis le 20 novembre 2016 Thomas Pesquet
Thomas Pesquet : le destin hors-norme de ce Français devenu la star de l'espace

Alors que son retour était initialement prévu pour mai, Thomas Pesquet retrouvera finalement le plancher des vaches le 2 juin. Un mois supplémentaire qui n'est pas de refus pour achever l'ensemble de ses missions. Son équipage à d'ailleurs battu le record du nombre d'expériences scientifiques réalisées à bord de la station spatiale.

"On a encore plein de choses à faire ici, on n'a jamais fait le tour de la Terre", s'amuse celui pour qui "une vie entière ne suffirait pas pour se lasser d'un tel spectacle". Une expérience incroyable qui lui a permis d’apprendre sur lui-même : "Je n'étais pas sûr d'y arriver et en fait j'y suis parvenu. Pour moi, la seule manière d'avancer c'est de s'ouvrir aux autres", conclut le dixième français à s'être rendu dans l'espace. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thomas Pesquet Vidéo Espace
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants