1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Terrorisme : la police a désormais une marche à suivre face aux tueries de masse
2 min de lecture

Terrorisme : la police a désormais une marche à suivre face aux tueries de masse

Une circulaire du directeur de la police fixe la conduite à tenir face aux tueries de masse, le mode opératoire utilisé par les terroristes lors des attentats de novembre à Paris.

Des policiers à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le 3 décembre 2015. (Illustration)
Des policiers à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle le 3 décembre 2015. (Illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La police s'adapte à la réalité de la menace terroriste. Le directeur général de la police nationale (DGPN) a adressé lundi une circulaire à tous les policiers détaillant la conduite à tenir face aux "tueurs de masse" après les attentats meurtriers du 13 novembre. "Les attentats du 13 novembre 2015 ont confirmé la tuerie de masse comme mode d'action terroriste en France" et "révélé un mode d'agression inédit" tel "l'usage d'une ceinture d'explosifs", a écrit le directeur, Jean-Marc Falcone, dans cette circulaire dont l'AFP a obtenu copie mercredi. "Il est nécessaire que les policiers primo-intervenants disposent des éléments essentiels sur la conduite à tenir en cas de confrontation à de telles situations", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande

Une nouvelle donne, trois cas précis

À l'issue de "travaux", la DGPN a donc établi, pour la première fois, trois "fiches de conduite à tenir dans un contexte de tuerie de masse". L'une présente un "schéma tactique de base pour les policiers primo-intervenants", une seconde concerne le cas d'un homme "porteur d'un engin  explosif improvisé (EEI)", la dernière vise la "prévention" d'un "sur-attentat"  pouvant "prendre pour cible le public, les forces de police, les secours ou les  autorités".

Dans le premier cas, les policiers arrivant les premiers sur les lieux d'une "tuerie de masse" sont incités à se protéger", alerter et évacuer la population ou "intervenir pour fixer ou confiner le tireur, en focalisant celui-ci sur les forces de police plutôt que sur des victimes civiles". Si cela  échoue, il faut "neutraliser l'individu".

Le cas particulier de la ceinture explosive

La seconde fiche détaille ce que peut être une ceinture explosive par exemple, avec photos et croquis, insistant sur la "grande dangerosité" d'un EEI. La fiche explique comment repérer un kamikaze en fonction de son comportement (nervosité, transpiration) ou d'éléments visibles (fils électriques, boîtier) et préconise les dispositions à prendre dans une zone à faible densité, en se mettant à couvert et en gardant "l'individu à distance et en le tenant en joue". S'il n'obtempère pas et se dirige vers une zone "à forte densité", semblant sur le point de déclencher l'explosion, le policier devra "engager un tir de neutralisation".

À lire aussi

Suivent les consignes dans un centre commercial par exemple. Si le terroriste "s'apprête à déclencher son engin", il faut "engager une neutralisation associée à un appel vocal simultané à évacuer la zone à l'attention du public". Le DGPN précise que le tir de neutralisation devra alors s'effectuer "autant que possible" hors de la "zone corporelle où se situe (un) gilet" explosif afin "d'éviter la mise à feu de la charge".

Déstabiliser le schéma d'action des agresseurs

La troisième fiche détaille la "prévention", plus classique dans son déroulé, du "sur-attentat". Elle fixe des "principes d'action" : désignation d'un commandement, zone d'intervention "pour circonscrire les risques", sécurisation et contrôle strict des zones concernées.

"En rupture avec les pratiques mises en oeuvre jusque là" dans la police, "ces fiches préconisent (...) une action des primo-intervenants sans attendre l'arrivée de policiers spécialistes de l'intervention", écrit encore M. Falcone. "Il s'agit de sauver des vies en déstabilisant le schéma d'action des agresseurs".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/