1 min de lecture Tempête

Tempête Alex : le maire de Breil-sur-Roya demande "un pont aérien"

INVITÉ RTL - Alors qu'une coulée de boue a dévasté le village de Breil-sur-Roya, la population appelle à l'aide et à la solidarité pour retrouver les disparus.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Tempête Alex : "Il faudra des années pour remonter un village", décrit une habitante de Breil-sur-Roya Crédit Image : NICOLAS TUCAT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Louis Chahuneau

Un paysage de désolation. Une gigantesque coulée de boue a pénétré les maisons de Breil-sur-Roya, dans la vallée de la Roya (Alpes maritimes) vendredi 2 octobre, lors du passage de la tempête Alex. 

Dans ce village de 2.000 habitants, il n'y a plus d'eau potable, plus d'électricité ni de réseau téléphonique depuis trois jours. Les toitures sont arrachées, les ponts sont détruits, la boue est figée partout, sur la place du village, dans les maisons comme dans les voitures, où elle atteint jusqu'à un mètre de hauteur.

Huit personnes sont encore disparues dans le village, alors que les pompiers ont déployé trois équipes cynophiles sur place pour tenter de les retrouver : "Le temps joue en notre défaveur. J'ai 147 sauveteurs à l'oeuvre pour un hélicoptère", alors qu'il y en avait douze au même moment dans la Vésubie, décrit le colonel Franck. 

On a besoin d'eau et de carburant en masse

Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya
Partager la citation

Le temps passe et les moyens manquent dans ce département des Alpes-maritimes. Pour Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya, c'est pourtant le seul moyen d'avancer : "Hier, on a longtemps attendu les hélicoptères dans la vallée de la Roya, et ceux qui sont arrivés dans la soirée ne nous ont rien déposé. On a vraiment besoin d'un groupe électrogène aux antennes relais pour rétablir les liaisons téléphoniques sans lesquelles on ne peut rien faire. Et puis on a besoin d'eau et de carburant en masse. Il n'y a pas d'autre moyen qu'un pont aérien pour permettre de répondre aux besoins de la population".

À lire aussi
vent
Météo France place cinq départements en vigilance orange aux vents violents

Les habitants pensent aussi aux appareils privés notamment basés à Monaco. "On demande de l'aide parce qu'il y a des personnes âgées, handicapées, qui ne peuvent plus se mouvoir, il n'y a plus d'eau, on essaye de se débrouiller mais c'est difficile", explique un habitant. "Il faudra des années pour remonter un village", décrit enfin une habitante du village.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tempête Alpes-Maritimes Catastrophe naturelle
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants