2 min de lecture Tanguy Pastureau

Tanguy Pastureau : la primaire à gauche, sommet d'humour absurde

Vincent Peillon fait la campagne la plus nulle de l'histoire, enchaînant les polémiques à cause de phrases sans sens. Valls, lui, prétend qu'on l'a forcé à mener sa politique en tant que premier ministre. Montebourg et Hamon s'auto-annulent, et Sylvia Pinel s'est dissoute. La primaire de gauche, ce moment étrange.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : la primaire à gauche, sommet d'humour absurde Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

La campagne pour la primaire à gauche bat son plein. Ils sont sept, tous moins bons les uns que les autres, donc totalement aptes à prendre la succession de Benny Hill, qui a francisé son nom en François Hollande. Il y a Vincent Peillon, qu’on nous présentait comme l’intello de la bande, le Thuram de la rue de Solférino, mais Peillon, ce qui lui donne l’air malin, c’est juste ses binocles, comme le Schtroumpf à lunettes, sauf que lui n’a pas de petite queue bleue, ou alors c’est qu’il a chopé une MST rare. Sans Afflelou, Peillon c’est du flan.

 
Rien que cette semaine, il a comparé le sort des musulmans français à celui des juifs qui portaient l’étoile jaune, "il y a 40 ans", a-t-il dit. Donc pour lui Vichy c’est 77, Giscard = Hitler avec un accordéon. Peillon a 33 ans de décalage, vous lui dites "Marignan" il répond "1548 !". Puis, chez Yann Barthès, seconde polémique, on lui demande : "Pour vous, être de droite, c’est quoi ci que c’est ?" Or, Peillon hait la droite, il a fait toute sa carrière dans la boutique d’en face, il a la réaction d’un boucher halal chez qui un type rentrerait en disant

"Shabat shalom, vos merguez, elles sont bien cacher, c’est pour shabbat ?"
 Donc là, ulcéré, Peillon répond : "Être de droite, c’est penser qu’un noir n’a pas le droit de vote", dans sa tête, Fillon c’est le Ku Klux Klan, il doit penser que la nuit dans la Sarthe l’autre jette de l’essence sur des croix en disant à sa femme : "Bébé passe-moi ton zippo", et en chantant : "Fous ta cagoule, ou t’auras froid, t’auras les glandes t’auras les boules".

À lire aussi
Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau : Paris invente la plage sans sable

Peillon c’est le Gaston Lagaffe de l’obsession identitaire, le king du vote communautaire, le jour où en France il y a un million d’hindous il mettra un turban. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau Primaire PS Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786630695
Tanguy Pastureau : la primaire à gauche, sommet d'humour absurde
Tanguy Pastureau : la primaire à gauche, sommet d'humour absurde
Vincent Peillon fait la campagne la plus nulle de l'histoire, enchaînant les polémiques à cause de phrases sans sens. Valls, lui, prétend qu'on l'a forcé à mener sa politique en tant que premier ministre. Montebourg et Hamon s'auto-annulent, et Sylvia Pinel s'est dissoute. La primaire de gauche, ce moment étrange.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tanguy-pastureau-la-primaire-a-gauche-sommet-d-humour-absurde-7786630695
2017-01-07 10:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/G62YFfT3oHw8WWPJi7wtSQ/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642310_tanguy-pastureau.jpg