2 min de lecture Société

Tabac : la cigarette reste interdite dans les établissements scolaires

Le débat avait été soulevé la semaine dernière par le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui avait saisi le Premier ministre Édouard Philippe.

L'amende de 68€ pour jet de mégot représente 90% des verbalisations.
L'amende de 68€ pour jet de mégot représente 90% des verbalisations. Crédit : THOMAS COEX / AFP
Amélie James
Amélie James

La cigarette reste proscrite dans les établissements scolaires. Malgré les inquiétudes concernant d'éventuels attentats visant les attroupements devant les lycées, l'interdiction de fumer dans les cours d'écoles reste valable. 

Le débat avait été soulevé la semaine dernière par le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui avait saisi le Premier ministre Édouard Philippe. La piste évoquée avait pour but de permettre aux élèves de fumer dans l'enceinte des lycées, après avoir obtenu l'avant de leur chef d'établissement. L'instauration d'un tel dispositif avait pour but d'éviter au jeunes de sortir pour fumer. 

"À l'heure où le gouvernement va engager une campagne de lutte contre le tabagisme, et alors que la sécurité aux abords des établissements a été renforcée dans le cadre de la nouvelle posture Vigipirate Attentats, il n'est pas question d'affaiblir le décret du 15 novembre 2006 qui interdit de fumer à l'intérieur des établissements", a indiqué Matignon à l'AFP.

Une décision saluée par des associations

"Si on veut vraiment diminuer le tabagisme dans ce pays, sachant qu'on est l'un des mauvais élèves de l'Europe, il faut vraiment sanctuariser les établissements scolaires et protéger les enfants. Il faut surtout pas revenir là-dessus, on reviendrait 30 ans en arrière", a souligné la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

À lire aussi
Une agence Pôle Emploi (illustration). pôle emploi
Pôle emploi : quelles sont les conditions d’indemnisation à compter du 1er novembre ?

Cette décision a été saluée par des associations qui mène une politique engagée dans la lutte contre le tabagisme. "C'est une très bonne chose, on s'en félicite", a indiqué à l'AFP Clémence Cagnat-Lardeau, directrice de l'Alliance contre le tabac. Avant de préciser : "Bien entendu, protéger les enfants dans les établissements scolaires est la condition sine qua non de l'émergence des générations sans tabac".

"Plus de 80.000 décès" liés au tabagisme

"Le tabac en France entraîne plus de 80.000 décès (par an). C'est la première cause de mortalité évitable, et la consommation quotidienne de tabac augmente chez les adolescents. Ne rien faire est exclu", avait souligné le Premier ministre lors de son discours de politique générale, en juillet. Le gouvernement a d'ores-et-déjà annoncé son intention de porter le paquet de cigarettes à 10 euros afin de réduire la consommation de tabac sur l'Hexagone. 

Parallèlement, 1.795 communes ou établissements privés ont bénéficié de crédits de l'État pour renforcer la sécurisation de leurs locaux. Un moyen accordé notamment pour aménager les fumoirs des établissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société École Tabac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants