1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Suppression de gares TGV : "On se retrouve floué", affirme un maire
1 min de lecture

Suppression de gares TGV : "On se retrouve floué", affirme un maire

INVITÉ RTL - L'ancien PDG d'Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta, est chargé par le gouvernement de préparer l'avenir du ferroviaire en France. Le nombre de gares TGV va être réduit à l'horizon 2030.

Un TGV (illustration)
Un TGV (illustration)
Crédit : AFP / SEBASTIEN BOZON
Surpression de gares TGV on se retrouve floué affirme un maire
06:36
micros
La rédaction numérique de RTL

"On a quand même 15.000 à 20.000 voyageurs par an qui prennent le train" témoigne Guy Deramé, maire de la ville de Retel dans les Ardennes. La ville de 14000 habitants est dans la liste des 230 gares concernées par la refonte de la stratégie de desserte du transport ferroviaire.

La gare TGV était pourtant une aubaine pour Retel. Grâce au raccourcissement du temps de trajet la ville "a connu un effet domino" selon Guy Deramé, "les parisiens se sont déplacés vers Reims et les gens de Reims vers Rettel. La population a augmenté." L’aménagement de la gare TGV de Rettel a représenté un investissement de 300.000 euros par la ville et engendré de nombreux plans de développement immobilier dans ses environs. "C'était un challenge, nous avons monté ce projet à bout de bras. Aujourd'hui on se retrouve un peu floué, lésé" affirme le maire. "Nous avons besoin de cette gare. C'est un désenclavement pour nous."

Jean-Cyril Spinetta s'est vu confier la tâche par le gouvernement de réfléchir à la transformation du secteur ferroviaire qui pâtit de faiblesses structurelles. Il devra rendre un rapport en janvier 2018.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/