1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi SFR devient Altice ?
2 min de lecture

Pourquoi SFR devient Altice ?

Le milliardaire français Patrick Drahi souhaitant créer une marque unique, l'opérateur de télécoms va être rebaptisé du nom du groupe auquel il appartient.

Une enseigne SFR à Dunkerque, le 1er avril 2014 (image d'illustration)
Une enseigne SFR à Dunkerque, le 1er avril 2014 (image d'illustration)
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Christophe Guirard & AFP

Patrick Drahi, président et fondateur du consortium luxembourgeois Altice, va créer une marque unique pour tous ses actifs dont l'opérateur télécoms français SFR pour mieux poursuivre sa politique d'acquisitions et de chasse aux coûts. Seuls les médias (BFM, RMC, Libération, L'Express, i24 news...) et les marques Red en France, Mocho, Uzo et Sapo au Portugal et Next TV en Israël vont garder leurs noms lors de cette transformation devant être opérée d'ici fin juin 2018, a annoncé mardi à New York l'entreprise.

Ce changement doit refléter la présence mondiale de l'entreprise et lui donner une meilleure visibilité à l'international au moment où elle prépare l'introduction à Wall Street de ses activités américaines, appelées à générer à moyen terme la moitié des revenus. "Altice entre aujourd'hui dans une nouvelle ère suivant notre transformation en un leader mondial des télécoms, des contenus et de la publicité", a déclaré le directeur général, Michel Combes.

Faire oublier les critiques récurrentes à l'encontre SFR

SFR (société française de radiotéléphone), créée en 1987 par la Compagnie générale des eaux rebaptisée depuis Vivendi et rachetée en 2014 par Patrick Drahi, va devenir Altice. Son célèbre carré rouge sera remplacé par un "a" représentant un chemin, nouveau logo du groupe Altice. Ce changement de nom permettrait de faire oublier les critiques liées à la qualité du réseau de SFR: selon l'association française des utilisateurs de télécoms, plus de la moitié des plaintes déposées contre un opérateur en 2016 ciblaient SFR.

Un changement de nom pour un changement "de dimension"

"Nous abandonnons SFR, car nous changeons de dimension", affirme Michel Combes. Selon lui, "Altice ne pourra plus être considérée comme une holding purement financière, c'est un groupe industriel avec des actifs", dans les télécoms, les médias et la publicité, qualifiés par le directeur général des "trois piliers" du développement du groupe. Il rappelle également qu'Altice "est le seul acteur de notre secteur à être à la fois présent en Europe et aux États-Unis". 

Pas d'impact sur les emplois selon le groupe

À lire aussi

La holding financière Altice va se fondre dans le nouveau groupe, tandis que Teads, jeune pousse en compétition avec Facebook et Google dans la pub vidéo en ligne, va maintenir son identité propre. L'impact sur les clients devrait être limité au départ mais Altice prévoit d'améliorer, simplifier et étoffer ses offres commerciales. "Nous allons fournir réseaux, médias, informations, sport, divertissement (...) services et plateformes pour aider nos clients à transformer leurs rêves en réalité", a déclaré Patrick Drahi dans un discours prononcé à Bethpage, à l'est de Manhattan.
 
En mettant ses actifs sous une bannière unique, le dirigeant espère faire d'importantes économies d'échelle, en réduisant les coûts marketing et de création. Le nombre des agences pub va passer de dix à une. Altice assure pourtant que cette transformation ne devrait pas avoir d'impact sur l'emploi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/