1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Sextape" de Mathieu Valbuena : l'illustration de l'incompatibilité entre foot et morale
3 min de lecture

"Sextape" de Mathieu Valbuena : l'illustration de l'incompatibilité entre foot et morale

REPLAY - La presse s'en donne à cœur joie ce vendredi au lendemain de la mise en examen de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la "sextape" dont est victime Mathieu Valbuena.

Adeline François
Adeline François
Crédit : Maxime Villalonga
"Sextape" de Mathieu Valbuena : l'illustration de l'incompatibilité entre foot et morale
06:15
Adeline François

Porte-parole des Alcooliques Anonymes, Jean-Pierre est abstinent depuis 10 ans et l'assure : "Je n'aurais jamais arrêté définitivement sans les AA". À l'occasion des 55 ans des Alcooliques Anonymes, La Croix consacre ce vendredi 6 novembre un long reportage à l'association qui compte 6.000 membres en France. Si elle fait aujourd'hui pleinement partie de l'univers de la prise en charge des personnes alcoolo dépendantes, ses débuts ne furent pas si simples, les médecins se méfiant de ce mouvement venu des États-Unis avec ses règles très codifiées et sa dimension spirituelle.

"Le sportolisme", une vraie addiction

Si contrairement aux drogues ou à l'alcool, le sport est considéré positivement, il peut également devenir une addiction : le sportolisme. M, le magazine du Monde se penche sur ces nouveaux fous du running et ces nouveaux accros à la salle de sport. Oublié la gym douce en vogue au début des années 2000, la mode est aux corps de gladiateurs, chez les hommes comme chez les femmes.

Un docteur expert en addiction explique que l'on parle de sportolisme quand l'activité envahit le quotidien au détriment des autres centres d'intérêt et qu'on organise sa vie en fonction d'elle, quitte à s'éloigner de son entourage. Comme dans toute addiction, le sport apparaît au départ comme un moyen d'aller mieux. Puis ça bascule.  

Benzema mal en point

"Hors jeu", "carton rouge", "mauvaise passe"... Mis en examen jeudi dans l'affaire du chantage à la "sextape" dont est victime Mathieu Valbuena, Karim Benzema est partout ce vendredi matin..Même les éditorialistes s’occupent de son cas pour dire que cette affaire n'est en fait qu'une nouvelle illustration de l'incompatibilité entre football et morale

À lire aussi

Cette "sale affaire", écrit Christophe Bonnefoy dans Le Journal de la Haute-Marne, "n'est pas faite pour redorer le blason d'une discipline qui a tendance à pas mal verser dans le fait divers ces dernières semaines" en référence notamment aux scandales qui secouent la FIFA. "Dans ce furieux univers de olas et de paillettes, de bolides et de bimbos, de parasites et de faux amis collés à vos basques, il faut des semelles de plomb pour garder les pieds sur terre. Celles de Benzema semblent plutôt l'avoir entraîné chez les pieds nickelés des mafias qui rôdent autour des terrains de foot", commente  Jean-Louis Hervois dans La Charente Libre

"Karim Benzema et son entourage encombrant" titre quant à lui Le Monde. "Sur la planète foot, les joueurs sont des étoiles, autour desquelles gravitent des satellites pas toujours bien intentionnés" mais "surtout, sur la planète foot, les étoiles sont filantes" en remet une couche Sébastien Lacroix dans L'Union

Honneur aux pompières, préfètes, écrivaines...

Le Haut Conseil à l'Égalité a dévoilé jeudi un guide suggérant aux services publics les mots à utiliser pour ne pas discriminer les femmes et combattre les stéréotypes sexistes. Désormais, il faut dire la cheffe, la plombière, la pompière... "La langue reflète la société et sa façon de penser le monde" dit le Haut Conseil. Et une pompière ça sauve autant de vies qu'un pompier relève Libération, pour qui c'est juste une question d'habitudes avec lesquelles certains pantouflards ne veulent pas rompre en brandissant un sacro-saint respect de la langue française.
 
Heureusement, comme le rappelle Les Inrocks, pour perpétuer les clichés sexistes il y aura toujours James Bond, dont le dernier opus Spectre sort bientôt en salles, et ses James Bond girl. Slate.fr rappelle néanmoins à ceux qui persistent à voir le démon machiste dans la figure de 007 que depuis Goldeneye en 1995, le chef de l'agent secret est incarnée par une femme Judi Dench, alias M. La chefFE.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/