1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Ségolène Royal : "ce ministère est entre de bonnes mains avec Nicolas Hulot"

Ségolène Royal : "ce ministère est entre de bonnes mains avec Nicolas Hulot"

INVITÉE RTL - L’ex ministre de l’Écologie n’a pas caché son regret de quitter un ministère qu’elle dirigeait depuis trois ans.

Nicolas Hulot et Ségolène Royal le 17 mai  2017 à Paris.
Nicolas Hulot et Ségolène Royal le 17 mai 2017 à Paris.
Crédit : Jacques Witt/SIPA
Ségolène Royal : ce ministère est entre de bonnes mains avec Nicolas Hulot
06:59
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud
Animateur

L’après-midi du 17 mai a été marqué par uen succession de passation de pouvoir alors que la liste des 22 ministres et secrétaires d’État d’Édouard Philippe avait été dévoilée un peu plus tôt dans la journée. Ce nouveau gouvernement se démarque notamment par l’arrivée de Nicolas Hulot à la tête d’un super ministère de l’Écologie. Après les demandes successives de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, le militant écologiste a cédé aux sirènes d’Emmanuel Macron.

"J’aurais bien évidemment beaucoup aimé continuer ce travail considérable", a confié Ségolène Royal après avoir cédé la place à l’ancien animateur TV, avant d'ajouter : "ce ministère est entre de bonnes mains avec Nicolas Hulot". "J’aurais bien aimé être au ministère des Affaires étrangères pour continuer le combat climatique", a poursuivi l’ancienne ministre. 

Je sais que c’est un combattant qui ne se laissera pas faire

Ségolène Royal

La ministre sortante a souhaité mettre en avant son bilan à la tête du ministère de l'Économie avec notamment le succès de la COP 21, les lois sur la biodiversité,ou encore la création des aires marines protégées. "Je sais que c’est un combattant qui ne se laissera pas faire", assure Ségolène Royal, "il peut s’appuyer sur un socle extrêmement solide de réformes qui ont été mises en place".

La candidate malheureuse de 2007 laisse planer le doute sur son futur, bien qu’elle semble déjà nourrir plusieurs projets, et notamment "quelque chose à créer". "C’est pas mon tempérament de rester en stand-by", prévient-elle, sans manquer de "souhaiter à ce gouvernement de réussir dans l’intérêt de notre pays".

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/