2 min de lecture Société

Sécurité sociale : les Français figurent parmi les mieux assurés d'Europe

ÉDITO - Nos concitoyens ont le sentiment d'être de moins en moins bien remboursés par la Sécu. Erreur !

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Sécurité sociale : les Français figurent parmi les mieux assurés d'Europe Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

À voir les chiffres que la Cour des comptes a publiés mardi 20 septembre dans un volumineux rapport, le niveau de remboursement de la Sécurité sociale s'est amélioré légèrement ces dernières années. Sur les 200 milliards d'euros de dépenses maladies annuelles des Français, 76,8% sont couverts par la Sécu, et 13% sont pris en charge par les complémentaires santé. Il reste 10% qui sortent de la poche des Français, ou bien qui sont assurés par des régimes intégralement privés.

Si le taux de remboursement monte, c'est que notre impression est fausse ? C'est paradoxal. Car ces 76,7% sont une moyenne, tirée à la hausse par la progression de ce qu'on appelle les affections longue durée (ALD), comme les cancers, le diabète, l'hypertension grave, ou certains troubles psychiatriques, qui bénéficient de remboursements quasiment à 100%.

Or, ces ALD sont de plus en plus nombreuses : elles représentent aujourd'hui dix millions d'assurés français. Elles tirent la moyenne à la hausse, alors que les Français bien portants, malades de temps en temps, voient du coup leurs remboursements de la Sécu diminuer de façon significative. En cause : les déremboursements des médicaments dont les effets thérapeutiques sont jugés insuffisantes, les tickets modérateurs et les dépassements d'honoraires, en particulier ceux des médecins spécialistes.

La France est l'un des pays européens où la dépense médicale non assurée est la plus faible

François Lenglet
Partager la citation

C'est d'autant plus sensible que tout le monde n'a pas de mutuelle. Honnêtement, cela aussi a beaucoup évolué. 95% des Français ont désormais une mutuelle. La France est l'un des pays européens où la dépense médicale non assurée - ni par la Sécu, ni par les mutuelle -, est la plus faible. C'est 5% de la dépense médicale seulement chez nous, contre 13% en Allemagne et plus de 25% en Suisse.

À lire aussi
Le syndicat de police Unité SGP Pocile FO grève
Les infos de 7h30 - Réforme des retraites : les syndicats de police veulent durcir la grève

Au total, on est plutôt bien lotis. Encore faut-il remarquer qu'on paye tout cela cher, avec des cotisations sociales élevées, avec un déficit toujours important, avec une dette sociale de près de 150 milliards d'euros. On a aussi des complémentaires dont les prix ont aussi progressé, surtout pour les personnes âgées. Il faut enfin noter que toutes les dépenses de santé ne sont pas bien remboursées.

Le point noir, selon la Cour des comptes, ce sont les dépenses de dentiste et d'orthodontie. Ces dépenses ne sont remboursées qu'à 33% par la Sécu, et à presque 40% par les mutuelles. Le reste étant à la charge des ménages. À tel point que presque un Français sur cinq déclare renoncer aux soins dentaires pour raison financière. Nous aurions une santé bucco-dentaire bien plus mauvaise que celle de nos voisins. Un tiers seulement des Français déclarent avoir encore toutes leurs dents naturelles, contre 41% des Européens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Sécurité sociale François Lenglet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants