1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Sécheresse : le cri d'alarme de la Confédération paysanne
1 min de lecture

Sécheresse : le cri d'alarme de la Confédération paysanne

INVITÉ RTL - Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, appelle à déclarer la procédure de calamité nationale pour répondre aux effets désastreux de la sécheresse.

Des vaches dans un élevage (illustration)
Des vaches dans un élevage (illustration)
Crédit : AFP
Sécheresse : le cri d'alarme de la Confédération paysanne
03:15
Carpentier-245x300
Stéphane Carpentier
Animateur

Les effets de la sécheresse printanière se font encore sentir dans les exploitations agricoles. Et les récentes pluies n'inverseront pas la tendance. Notamment au niveau des stocks pour nourrir les élevages. "Les gens n'auront pas assez de fourrage pour donner à manger à leurs animaux pendant l'hiver", déplore Laurent Pinatel, éleveur de bovins dans la Loire et porte-parole de la Confédération paysanne, qui décrit une grande détresse chez les agriculteurs.

Mercredi 5 juillet se tiendra une réunion du Conseil national de la Confédération paysanne. Une série de propositions va être faite et elles seront proposées au ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, dès le lendemain. "On pense notamment à l'interdiction de faucher les jachères, de broyer la paille, de gaspiller", détaille le porte-parole.

Un impact hétéroclite sur la France

"On sait que les Côtes-d'Armor sont très touchées, une partie de la façade atlantique, la région PACA en remontant sur les Alpes, une partie du grand-est... L’impact est assez hétéroclite", décrit Laurent Pinatel.

Il invite son ministre à "mettre dès à présent ses services sur le terrain", mais rappelle qu'il faut "que le Premier ministre débloque de l'argent". Une procédure existe :  celle de calamité nationale qui recourt au fonds national des calamités agricoles, sur lequel et les paysans et l' État cotisent. 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/