1 min de lecture Santé

Santé : le paracétamol chez les femmes enceintes pourrait développer les troubles du comportement de leurs bébés

Une étude soupçonne la molécule d'être responsable de troubles chez les futurs enfants des femmes l'ayant consommé durant leur grossesse.

Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration).
Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration). Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Le paracétamol ne serait pas si anodin qu'on le présente. Les conclusions d'une étude portant sur la molécule montrent qu'elle pourrait se révéler dangereuse pour les bébés encore présents dans le ventre de leur mère. Les observations des chercheurs publiées dans la revue JAMA Pediatrics, ont porté sur 7.796 femmes enceintes, entre la 18e et la 32e semaine de leur grossesse. Ils ont voulu déterminer s'il y avait un lien entre la consommation pré et post-natale de paracétamol des mères et de leur partenaire, et des problèmes de comportement chez leurs enfants.

Les données ont montré que 53% des participantes utilisaient du paracétamol à 18 semaines, puis 42 % après 8 mois de grossesses. Après la naissance de l'enfant, 5 ans plus tard, elles seraient 89% à en consommer. L'étude révèle que 7% des enfants des femmes étudiées présentent des problèmes de comportement, avec une présence plus importante chez les mères ayant absorbé la molécule en grande quantité. Les chercheurs ont déduit des chiffres de leur étude que la consommation prénatale de paracétamol par des femmes enceintes entre 18 et 32 semaines de grossesse était associée à un risque plus élevé de voir se développer chez l'enfant des troubles du comportement, notamment de l'hyperactivité. Les conséquences de l'usage du paracétamol évolueraient aussi en fonction de l'avancée de la grossesse. L'utilisation du médicament pourrait, selon les cas, aboutir au développement de troubles de l'attention ou à de plus faibles performances cognitives des jeunes enfants.

Les chercheurs souhaitent désormais procéder à de nouvelles études pour en savoir davantage sur les posologies à adopter et les durées d'utilisation. Ce n'est pas la première fois que certains dangers paracétamol sont mis en évidence. En juillet, des chercheurs espagnols avaient pointé des risques d'hyperactivité et d'impulsivité chez les bébés exposés durant la grossesse de leur mère. L'équipe avait aussi pointé la possibilité de développer des symptômes autistiques chez les petits garçons.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Santé Médicaments Bébé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants