2 min de lecture Saint-Valentin

Qui est donc Valentin, ce saint que l'on célèbre tous les 14 février ?

Si l'amour est au rendez-vous tous les 14 février, peu connaissent réellement l'histoire de Valentin.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
L'Homme du jour du 14 février 2018 Crédit Image : Kristina Litvjak / Unsplash | Crédit Média : Isabelle Choquet | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Des Saint Valentin, il y en a deux ou trois. Celui qui nous intéresse était évêque de Terni en Italie. Nous sommes au IIIe siècle de notre ère. L'Empire romain est toujours debout. Les légionnaires se battent. Valentin, son truc à lui, ce sont les mariages. Il marie à tours de bras. Faites l'amour, pas la guerre.

Sauf que l'empereur Claude, lui, préfère que les hommes fassent la guerre. Il fait donc arrêter Valentin. En prison, notre évêque est nourri par une certaine Julia, la fille de son geôlier, qui est aveugle de naissance. L'amour aussi est aveugle, et Julia tombe amoureuse de Valentin. Et elle retrouve la vue miraculeusement. Du coup, elle se convertit, et toute sa famille avec elle. Mais cette super pub pour le christianisme ne plait pas du tout à l'empereur. Il fait exécuter Valentin en 269. Sa fête est fixée au 14 février deux siècles plus tard.

Une légende de fleuriste sans doute...

Et au départ ce n'est pas la fête des amoureux. On en est même très loin... À l'origine Valentin est le protecteur du vignoble. Protecteur des vaches aussi. Et même de la culture des oignons. Bonjour le romantisme.

À lire aussi
Saint-Valentin : la presse au diapason de la fête de l'amour société
Saint-Valentin : la presse au diapason de la fête de l'amour

Alors comment en est-on arrivé à Cupidon ? D'abord, tout simplement, Valentin était un marieur. Il aurait même célébré le premier mariage entre une chrétienne et un légionnaire romain. Il aurait aussi entendu deux amoureux se disputer, et les aurait réconciliés en leur offrant une rose dont ils devaient tenir la tige ensemble. Légende de fleuriste sans doute. Et puis en Angleterre, au XIVe siècle, on imagine que le 14 février est le jour de l'accouplement des oiseaux. Les amoureux s'envoient des mots doux. Saint Valentin devient officiellement le patron de la roucoulade en 1496. 

Quand Saint-Valentin rimait avec débauche

Mais la Saint-Valentin n'a pas toujours été une débauche de tendresse. Au départ, ce serait plutôt une débauche, tout court. À l'époque de Valentin de Terni, à la mi-février on célébrait les Lupercales, fête païenne de la fécondité. On fouettait les ventres des femmes pour les rendre plus fertiles. Et les hommes tiraient au sort celle qu'ils allaient honorer pendant trois jours.

Au Moyen Age, on appelle Valentin les jeunes hommes qui se choisissent une compagne pour la procession du 14 février. La tradition tournera ensuite au viol collectif. Et puis dans le Nord, jusqu'à la Révolution, on pratique le valentinage. Pour une journée, les femmes peuvent avoir des relations avec un autre homme que leur mari. Un valentin, ou un galantin. "Vous m'aurez demain, cette nuit est à mon amant", dit la chanson. Allez, salut les amoureux !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Saint-Valentin Portrait
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792264626
Qui est donc Valentin, ce saint que l'on célèbre tous les 14 février ?
Qui est donc Valentin, ce saint que l'on célèbre tous les 14 février ?
Si l'amour est au rendez-vous tous les 14 février, peu connaissent réellement l'histoire de Valentin.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/saint-valentin-qui-est-ce-saint-que-l-on-celebre-tous-les-14-fevrier-7792264626
2018-02-14 21:23:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mJWss3T9HfJba9qJi5Z0CA/330v220-2/online/image/2018/0214/7792256894_kristina-litvjak-50445.jpg