1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Saint-Nicolas, 8 décembre, Sainte-Lucie : les origines de ces fêtes de décembre
3 min de lecture

Saint-Nicolas, 8 décembre, Sainte-Lucie : les origines de ces fêtes de décembre

En ce dernier mois de l'année, des fêtes plus ou moins locales sont célébrées en Europe. Hormis Noël, leurs origines sont souvent méconnues du grand public.

La fête des Lumières a débuté ce mercredi 8 décembre à Lyon.
La fête des Lumières a débuté ce mercredi 8 décembre à Lyon.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Théo Putavy

Les fêtes de fin d'année sont souvent associées à Noël et à la Saint-Sylvestre dans l'imaginaire collectif. Pourtant, d'autres fêtes sont célébrées à travers l'Europe en décembre. C'est le cas de la Saint-Nicolas, de la fête des Lumières à Lyon ou de la Sainte-Lucie. 

Ces célébrations prennent racine il y a plusieurs siècles. Leur point commun : une origine religieuse, intégrée au fil des années aux traditions locales pour donner lieu à des spectacles ou à des remises de cadeaux. La Saint-Nicolas est fêtée dans l'est de la France et de nombreux pays d'Europe chaque 6 décembre. La fête des Lumières, elle, se tient le 8 décembre et peut s'étaler sur plusieurs jours. Sa capitale est Lyon. Enfin, la Sainte-Lucie est célébrée le 13 décembre, principalement en Scandinavie et plus précisément en Suède. 

Saint-Nicolas, ancêtre du Père Noël

Avec sa longue barbe blanche, ses habits rouges et sa distribution de cadeaux, il fait grandement penser au Père Noël. Mais, contrairement à son collègue du 25 décembre, Saint-Nicolas a réellement existé. Son histoire remonte au Moyen-Age. Nicolas de Myre était évêque de la ville de Myre, en Asie Mineure (aujourd'hui Demre, en Turquie), au IVe siècle. Il se serait notamment illustré pour sa générosité et son zèle à défendre la doctrine chrétienne contre les hérésies. 

Plusieurs légendes sont racontées depuis des siècles à travers l'Europe. En France, la plus connue rapporte qu'un boucher aurait découpé trois enfants et les aurait placés dans son saloir. Saint Nicolas se serait arrêté dans cette auberge et aurait ressuscité les trois enfants. Il est donc le saint patron des enfants. 

À lire aussi

Dans le nord et l'est de la France, Saint-Nicolas est fêté chaque 6 décembre. Pour donner des cadeaux aux enfants - initialement une orange et du pain d'épices - le saint patron se déplace sur le dos d'un âne. C'est pourquoi les enfants doivent lui préparer du foin et de la nourriture la veille de son passage. 

Lyon prend la lumière

Les images sont spectaculaires. Tous les monuments emblématiques de la capitale des Gaules sont animés par des jeux de lumières pendant quatre jours à partir du 8 décembre. C'est la fête des Lumières à Lyon. 

Pour trouver les racines de cette célébration, il faut remonter au XVIIème siècle et plus précisément le 8 septembre 1643. En pleine épidémie de peste, les magistrats de la ville décident de s'en remettre à la vierge Marie. Ils promettent que, si l'épidémie cesse de se propager, ils lui rendront hommage chaque année à Fourvière. Leur vœu fut exhaussé. 

Ce n'est que plus de 200 ans plus tard que la date du 8 décembre sera adoptée, en 1852. Le sculpteur Joseph-Hugues Fabisch était chargé de livrer une Vierge dorée pour décorer le clocher de l'église de Fourvière lors de la fête du 8 septembre. Or, une crue de la Saône repousse l'échéance au 8 décembre, jour de la fête de l'Immaculée Conception, à la tombée de la nuit. 

La tradition d'installer une bougie sur le rebord de sa fenêtre se répand alors dans la ville rhodanienne. Depuis 1989, la ville se charge d'habiller les sites historiques de lumières que des millions de visiteurs viennent admirer quand le soleil se couche. 

Sainte-Lucie, de l'ombre à la lumière

En pleine période de l'Avent, le 13 décembre, cette fête marque le début de la saison de Noël. Peu répandue en France, elle correspond au jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l'hémisphère nord. C'est en Scandinavie qu'elle est la plus répandue, et plus principalement en Suède. 

On y célèbre donc la lumière, car Lucie signifie "lumière" en latin. Chaque 13 décembre, une procession est organisée en l'hommage de la sainte du IVème siècle : une jeune fille marche devant un cortège de femmes et porte une couronne de bougies sur la tête. Le feu de ces bougies symbolise le feu qui a refusé de prendre la vie de Sainte-Lucie sur le bûcher. Les Suédois ont l'habitude de distribuer des cadeaux pour cette fête, comme nous pouvons le faire à Noël. 

En Alsace, Sainte-Lucie est souvent associée à Christkindel, l'un des deux personnages qui accompagnent Saint-Nicolas lors de la distribution des cadeaux. Elle représente alors le pendant "bienveillant" du Père Fouettard. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/