1 min de lecture Rythmes scolaires

Rythmes scolaires : les activités périscolaires vont coûter un milliard d'euros par an

REPLAY / ENQUÊTE RTL - Les activités périscolaires vont avoir un coût important dès la rentrée, selon l'association des maires de France.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Avec les nouveaux rythmes scolaires, le métier d'animateur se développe Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et Valentin Chatelier

Dans une semaine, c'est la rentrée. Les nouveaux rythmes scolaires font partie des changements de cette année. Une nouveauté qui a un coût certain. La facture des activités périscolaires va être d'un milliard d'euros par an, selon l'association des maires de France. Un montant qui varie en fonction des communes mais qui devrait représenter 450 euros par an et par enfant pour celles qui ont le moins de moyen.

L'autre aspect de ces nouveaux rythmes scolaire est à voir du côté des animateurs. Les inscriptions au Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateurs (Bafa) ont bondi de 20%, ce qui fait 25.000 nouveaux candidats depuis l'application de la réforme. Les certificats de qualification professionnelle ont quant à eux doublé, concernant notamment des femmes.

À la base, j'étais juste animatrice de centre de loisirs ou de colonie de vacances

Luciana, animatrice de 24 ans
Partager la citation

Luciana, animatrice de 24 ans, a profité de cette nouvelle situation. "À la base, j'étais juste animatrice de centre de loisirs ou de colonie de vacances", explique celle qui coordonne désormais les activités périscolaires d'une association. "La réforme des rythmes m'a permis d'accéder à un poste auquel je ne pensais pas accéder maintenant", résume Luciana.

Une hausse des emplois dans l'animation

Les sessions d'examens ont été multipliées par 6 en deux ans, afin de pouvoir répondre aux besoins des collectivités locales. Une nouveauté positive pour les futurs animateurs et formateurs. "Ça fait 500 à 600 personnes qui ont trouvé du travail sur l'année 2014. Le métier d'animateur tend à devenir un métier dont on peut vivre. La réforme a un impact positif", a expliqué Yann Lasnier, secrétaire général à la Fédération Léo Lagrange.

À lire aussi
Des collégiens passent le brevet des collèges (illustration) brevet des collèges
Les infos de 5h - Brevet 2019 : plus de 11.000 élèves passent les épreuves de remplacement

Mais le niveau de qualification de nombreux animateurs reste encore faible aujourd'hui. L'attrait pour de nouvelles formations pourrait bien améliorer l'offre pour les prochaines années.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rythmes scolaires Rentrée scolaire Collège
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants