1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Retour du loup : un spécimen détecté pour la première fois en Île-de-France
1 min de lecture

Retour du loup : un spécimen détecté pour la première fois en Île-de-France

VU DANS LA PRESSE - Près d'un siècle après la disparition du loup gris dans le pays, un spécimen a été authentifié pour la première fois dans les Yvelines.

Un loup gris (illustration).
Un loup gris (illustration).
Crédit : ERIC BARADAT / AFP
Sarah Belien

"C'est la primo détection du loup en Île-de-France" depuis sa disparition du territoire il y a un siècle. Le loup gris est bien de retour dans la région francilienne. Après avoir une première fois démenti sa présence, l'Office français de biodiversité a fini par authentifier l'animal sauvage photographié début novembre dans les Yvelines.

C'est un jeune chasseur qui a croisé l'animal sauvage le 11 novembre dernier. Il se trouvait dans un champ près d'une départementale qui délimite l'Eure et les Yvelines. Interrogé par nos confrères du Parisien, qui a rapporté les faits, le chasseur a d'abord pensé que c'était un chien : "J’ai même posté la photo sur Facebook invitant son éventuel maître à aller le récupérer. Je pensais aux propriétaires de bétail du coin, pour les alerter sans faire de polémique. Parce que son gabarit, son comportement, son allure, la longueur de sa queue, les ergots… Tout disait que c’était un loup", s'est-il exclamé.

"Ce n'est pas une meute"

Le loup gris revient peu à peu dans de nombreux départements français. Le loup repéré "dans le secteur de Vernon (Eure)" le 11 novembre dernier n'est autre que cet animal, qui se trouvait en réalité près de la commune de Blaru, dans les Yvelines, a rapporté le directeur adjoint de l’Office français de biodiversité, en charge du suivi des grands prédateurs, au journal Le Parisien. Ce dernier tempère toutefois : "Cela ne veut pas dire qu’il est installé. Ce n’est pas une meute".

Depuis 2017, l'Office français de biodiversité, chargée du suivi des loups ont reçu 34 signalementsLe loup est d'abord réapparu en Italie avant de rejoindre le parc du Mercantour (Alpes-Maritimes) en 1992. Il avait été considéré éradiqué au niveau national en 1937. Aujourd'hui, la population de cette espèce protégée est estimée entre 414 et 834 individus.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/