1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Retard du train Clermont-Paris : l'adjointe au maire de Clermont dénonce "des usagers pris en otages"
1 min de lecture

Retard du train Clermont-Paris : l'adjointe au maire de Clermont dénonce "des usagers pris en otages"

INVITÉ RTL - Alors qu'un train reliant Clermont à Paris est arrivé avec près de 7 heures de retard ce mardi matin en raison de plusieurs incidents survenus au cours du trajet, l'adjointe au maire de Clermont-Ferrand Marion Canales appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités.

Un train à destination de Paris au départ de Clermont-Ferrand.
Un train à destination de Paris au départ de Clermont-Ferrand.
Crédit : Guillaume Frixon / RTL
Retard du train Clermont-Paris : l'adjointe au maire de Clermont dénonce "des usagers pris en otages"
00:06:56
Marion Calais - édité par Romain Giraud

Les passagers du train Corail Intercités n°5982 de 17h37 ce lundi reliant Clermont à Paris, auraient dû arriver Gare de Lyon aux alentours de 22h. Mais ce n'est que vers 4h du matin ce mardi qu'ils ont pu poser le pied sur le sol de la capitale. 

En cause : d'abord des sangliers percutés sur la voie, puis une panne électrique près de Fontainebleau. Invitée de RTL Midi, l'adjointe au maire de Clermont-Ferrand, Marion Canales, a dénoncé "des usagers pris en otages" par la SNCF et a appelé le gouvernement et à "prendre ses responsabilités". 

"Ce n'est pas la première fois que cela arrive, il y a une exaspération car cela dure depuis des années", a regretté l'adjointe, ajoutant qu'"on ne peut pas laisser notre grand territoire abandonné". Marion Canales met en cause notamment l'état de la ligne qui relie sa commune à Paris : "Cela fait des années qu'on demande des améliorations sur la ligne, il y a des sangliers partout, il faut sécuriser les alentours des voies, et régler les problèmes matériels et humains", a-t-elle affirmé. 

"Nous avons une commune aussi grande que celle de Dijon qui, elle, dispose d'une excellente ligne avec des TGV, ce n'est plus possible en 2021 de ne pas préserver et améliorer cette ligne", a-t-elle ajouté. "Tout comme les écoles marseillaises où des millions ont été mis, il faut une solidarité nationale (...) Plus il y aura de retards et de reports, moins la ligne sera fréquentée, il faudra hélas réduire les trains et les gens prendront l'avion ou la voiture", a-t-elle déploré, ajoutant que "le train, c'est l'avenir". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.