2 min de lecture Solidarité

Rennes : un réseau de commerçants vient en aide aux démunis

REPORTAGE - À Rennes, de nombreux commerces se sont calés sur le modèle des "cafés suspendus" pour offrir biens et services aux personnes à la rue ou en difficulté.

Le panneau des suspendus à l'entrée du café "les invisibles".
Le panneau des suspendus à l'entrée du café "les invisibles". Crédit : Patrice Gabard / RTL
Patrice Gabard édité par Benoît Collet

  

>
Rennes : un réseau de commerçants vient en aide aux démunis Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :

Nés à Naples pendant la Seconde guerre mondiale pour venir en aide aux plus pauvres, les "cafés suspendus" sont arrivés en France en 2013 : il s'agit de cafés payés à l’avance par les clients et offerts aux personnes démunies. Un élan de générosité qui s’est un peu essoufflé au fil du temps mais qui rebondit dans plusieurs villes de France. À Rennes en particulier, où 25 commerces participent à l’opération.

En plus du "café suspendu", à Rennes, il y a le coiffeur, la librairie, des salles de spectacle, et même des consultations d’ostéopathie...

Aux "Invisibles", un café en plein centre-ville, un immense panneau affiche dès l'entrée qu'il est possible de payer un café suspendu. "Ça peut être pour quelqu’un qui est dans la rue, quelqu’un en galère, une famille, un étudiant…", explique la cofondatrice du lieu.

À lire aussi
Parlons-nous
Couple : quand l'amour prend fin

Un peu plus loin sur les quais de la Vilaine, Ronan, artisan coiffeur, propose depuis maintenant deux ans, des coupes de cheveux suspendues. "À chaque fois qu'ils paient, les gens rajoutent un peu plus pour offrir une coupe à d’autres personnes qui en ont besoin".

Benjamin chez Ronan artisan coiffeur pour une coupe suspendue.
Benjamin chez Ronan artisan coiffeur pour une coupe suspendue. Crédit : Patrice Gabard / RTL

Sadia Alami, présidente de la Maison des citoyens de Rennes, est la cheville ouvrière de cet élan de générosité à travers toute la ville : "Le partage fonctionne très bien", s'enthousiasme-t-elle.

Sadia Alami à l'origine de la chaîne de solidarité des suspendus de Rennes.
Sadia Alami à l'origine de la chaîne de solidarité des suspendus de Rennes. Crédit : Patrice Gabard / RTL

La belle histoire des suspendus de Rennes, ce sont aussi les billets solidaires de plusieurs salles de spectacle et les bons d’achats de la librairie "La nuit des temps" que dirige Solveig Touzé. "Dès que l’on a 10 euros dans le pot on émet un bon d’achat qui est suspendu de manière assez visible sur la caisse avec un petit mot qui dit n’hésitez pas à vous servir si besoin", explique-t-elle.

Même la clinique pédagogique de l’Institut d’Ostéopathie de Rennes a rejoint le mouvement en début d’année et propose des consultations suspendues sur rendez-vous. "On sait qu’une personne qui est à la rue va devoir marcher beaucoup au cours d’une journée, alors on peut-être utile en cas de douleurs", explique le responsable de l'école, Hakim Mhadhbi.

Les ostéos suspendus.
Les ostéos suspendus. Crédit : Patrice Gabard / RTL

Le prochain temps fort pour Sadia Alimi ce sera, sans doute à l’automne, l’ouverture d’une bagagerie avec 40 casiers, cuisine et espace de vie, un projet lauréat du budget participatif de Rennes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Solidarité Rennes Commerce
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants