2 min de lecture Auto

Renault, Anne Hidalgo, Emmanuel Macron... Carlos Ghosn s'exprime sur RTL

DOCUMENT RTL - Le PDG de Renault-Nissan, premier constructeur mondial, s'exprime sur de nombreux sujets d'actualité alors que son mandat arrive à échéance en juin prochain.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Renault, Anne Hidalgo, Emmanuel Macron... Carlos Ghosn s'exprime sur RTL Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : Martial You | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You et Claire Gaveau

Avec 10,6 millions de véhicules légers et utilitaires vendus, le trident Renault-Nissan-Mitsubishi revendique dorénavant la place de numéro un mondial devant Volkswagen. C'est donc en position de leader que Carlos Ghosn arpente les allées de Davos, le forum économique.

Une véritable satisfaction pour le PDG. "C'est un bon moment, mais ça n'a jamais été un but en soi. Nous ne pensions pas l'atteindre, du moins pas aussi vite", assure-t-il au micro de RTL. Et de poursuivre : "C'est une étape importante dans une dynamique de croissance. 2018, va être meilleur que 2017. Ce n'est pas un sommet que vous atteignez mais c'est une étape importante qui va encore plus motiver les équipes pour aller de l'avant". 

Quel avenir pour Carlos Ghosn ?

Mais l'une des questions principales demeure son avenir à la tête de Renault alors son mandat arrive à échéance en juin prochain. Si certains assurent que Carlos Ghosn va lâcher le volant du géant automobile, celui-ci tempère : "Vous êtes un peu en avance, il y a une réunion du Conseil d'administration qui aura lieu en février. Beaucoup de questions se posent". 

Et pour la première fois, ce dernier assure qu'il pourrait même poursuivre l'aventure à la tête de Renault. "Tout dépend de la feuille de route, lance-t-il. Quand vous arrivez à la fin d'un mandat, la question est de savoir pour quoi faire un nouveau mandat... S'il y a accord sur la feuille de route, évidemment. Par contre, s'il y a des écarts sur la feuille de route, il n'y a aucune obligation de continuer".

Le diesel, une fin logique ?

À lire aussi
Un garagiste effectuant la révision d'un véhicule auto
Confinement : comment trouver un garage automobile ouvert près de chez soi ?

Avant d'arriver à cette échéance de juin 2018, Carlos Ghosn fait face à l'évolution permanente du marché. Et ces derniers mois ont été marqués par l'effondrement des ventes du diesel. "Je m'attendais à cela car il faut aussi savoir que les annonces politiques contre le diesel sont assez massives et attirent l'attention des consommateurs", glisse-t-il.

Une position que le PDG de Renault comprend parfaitement : "Pour un consommateur, l'achat d'une voiture est très important. Donc quand on parle d'une échéance à 2024 ou 2025, pour lui, c'est demain".

Dans le même sens, il ne tacle pas la politique agressive, et souvent critiquée, menée par Anne Hidalgo. La maire de Paris prévoit notamment de mettre en place une votation auprès des Parisiens pour sortir les moteurs thermiques de Paris. "Les femmes et les hommes politiques prennent leurs responsabilités. Nous, nous appliquons mais nous devons anticiper ce que risque d'être l'avenir. J'avais anticipé tout ce qui est en train de se passer aujourd'hui", assure-t-il. 

Quel regard sur Emmanuel Macron ?

D'un point de vue politique, Carlos Ghosn juge également positivement la politique entreprise par Emmanuel Macron très "attendu" à Davos mercredi 24 janvier.

S'ils ont eu de nombreux différends lorsque le chef de l'État était à Bercy, le PDG de Renault se réjouit aujourd'hui que la France aille mieux. "Il y a beaucoup d'optimisme. Toutes les prévisions de croissance sont positives. Nous allons dans la même direction, on a tout intérêt à ce que le gouvernement réussisse et inversement, le gouvernement a tout intérêt à ce que les entreprises réussissent", témoigne-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Renault Carlos Ghosn
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants