1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Régionales : le RN surfe sur le rejet des éoliennes pour séduire la ruralité
2 min de lecture

Régionales : le RN surfe sur le rejet des éoliennes pour séduire la ruralité

REPORTAGE - En Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul, candidat du Rassemblement national aux régionales, a placé l'anti-éolien au cœur de sa campagne.

Des éoliennes dans le centre de la France en juillet 2020
Des éoliennes dans le centre de la France en juillet 2020
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Zoom actu : le thème de l'écologie au cœur de la campagne des Régionales
04:57
Zoom actu : le thème de l'écologie au cœur de la campagne des Régionales
04:57
Marie Moley - édité par Florine Boukhelifa

Les éoliennes, devenues des objets hautement politiques, se sont invitées dans la campagne des élections régionales. Partout en France, les projets de parcs éoliens suscitent souvent la crispation des riverains. Une réaction qui n'a pas échappé aux candidats, particulièrement ceux du Rassemblement national (RN), qui entendent capter cette colère dans les urnes et se poser en champions de l'anti-éolien.

Dans le département de la Côte-d'Or, en Bourgogne-Franche-Comté, un petit hameau de 150 âmes est concerné par cette problématique. "Votez contre les éoliennes", ont ainsi pu lire les habitants de Bessey-en-Chaume sur le tract de Julien Odoul. Depuis plusieurs semaines, le candidat RN à la région s'affiche aux pieds de ces structures, se met en scène, mains dans la terre, pour demander leur démantèlement et a également placé plusieurs militants anti-éoliens sur ses listes. "C'est moche, ça détruit la nature, c'est le mensonge, l'arnaque des écolos bobos", a-t-il notamment déclaré.

Dans le viseur de Julien Odoul : la présidente sortante de la région Marie-Guite Dufay. Lorsqu'il l'attaque personnellement, cette dernière riposte et dénonce une campagne fondée sur des contre-vérités. "Les propos de monsieur Odoul reposent sur des mensonges", a-t-elle ainsi déclaré, citant notamment les subventions pour le secteur abordées dans le tract, mais aussi la promesse de démantèlement d'éoliennes "qui appartiennent aux investisseurs privés".

Les "défenseurs" de la ruralité

Autre exemple à Saint-Jean-de-Bœuf, petite commune située dans le même département. Dix-huit éoliennes pourraient bientôt voir le jour, ce qui n'enchante pas forcément les habitants. "Enfin quelqu'un qui se soucie du problème", note l'une d'entre eux après lecture du tract du candidat d'extrême-droite. Cependant, l'argument ne séduit pas partout. Certains y voient une manœuvre politique un peu trop grossière.

À lire aussi

L'éolien a été évoqué par les candidats du parti de Marine Le Pen à plusieurs reprises car il recoupe plusieurs thèmes très classiques du Rassemblement national. D'abord l'opposition entre villes et campagne, puis le protectionnisme, contre les riches promoteurs étrangers, et enfin un parallèle assez détonant entre éoliennes et migrants.

"Le seul lien qu'on peut relever est ce qu'on impose à la ruralité. On installe des centres de migrants et des parcs éoliens", justifie Julien Odoul. Les candidats RN se posent ainsi en défenseurs de la ruralité car c'est là que se trouve son vivier électoral. "Je fais une campagne 100% rurale, je ne m'embête même pas à essayer de parler aux Métropoles", avait ainsi déclaré une tête de liste RN dans une autre région.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/