1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Réforme de l'assurance-chômage : "Il faudra la faire", estime le président de la CPME
1 min de lecture

Réforme de l'assurance-chômage : "Il faudra la faire", estime le président de la CPME

INVITÉ RTL - François Asselin indique que la réforme prévue par le gouvernement devra entrer en vigueur lorsque le marché de l'emploi redeviendra dynamique.

Le président de la CPME, François Asselin
Le président de la CPME, François Asselin
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Réforme de l'assurance-chômage : "Il faudra la faire", estime le président de la CPME
00:11:06
Réforme de l'assurance-chômage : "Il faudra la faire", estime le président de la CPME
00:11:06
Thomas Sotto & Ryad Ouslimani

La réforme de l'assurance-chômage n'a pas été abandonnée, et le gouvernement a même indiqué qu'elle entrera partiellement en vigueur dès le 1er juillet 2021. Elle concernera à cette date le nouveau mode de calcul de l'indemnisation des demandeurs d'emploi, avant que le durcissement de l'ouverture des droits n'intervienne au 1er octobre, au plus tôt. 

"Cette réforme avait été imaginée à un moment où le marché de l'emploi allait mieux qu'aujourd'hui", concède sur RTL François Asselin, président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CPME). Mais il rappelle que son organisme n'était "pas hostile" à la réforme. "Nous étions hostiles au système de bonus-malus", précise-t-il en ajoutant que ce mécanisme est reporté à septembre 2022. 

Dans un marché de l'emploi fortement chamboulé par la crise sanitaire, François Asselin estime que le projet du gouvernement est nécessaire. "Cette réforme il faudra la faire. Nous avions un régime déficitaire de 35 milliards d'euros", explique-t-il. "Nous pensons qu'il faudra déployer cette réforme" une fois que le marché sera dynamique, ajoute François Asselin. 

Concernant le nouveau calcul controversé des indemnisations, qui pourrait exclure 40% des bénéficiaires de l'assurance chômage, le patron de la CPME assure que des mécanismes de protection ont été prévus. Ainsi, François Asselin indique que ce ne sera mis en place qu'après un retour à un marché de l'emploi plus dynamique. "Au minimum, c'est à partir du 1er octobre 2021", insiste-t-il. "On restera le système le plus généreux" d'Europe, assure-t-il. "Si jamais ça n'arrive pas, cette réforme ne sera pas mise en vigueur", explique-t-il concernant la sortie de crise.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/