1 min de lecture Animaux

Réchauffement climatiques : les rennes, une espèce en danger

Leur population a diminué de moitié en deux décennies en raison du réchauffement de l'air dans les régions polaires.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Réchauffement climatiques : les rennes, une espèce en danger Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Le père Noël va devoir livrer ses jouets en voiture électrique. Car les rennes qui traînent habituellement son traîneau sont en danger en raison du réchauffement climatique. Leur population a ainsi diminué de moitié en 20 ans. Il en reste deux millions, mais leur disparition s'accélère, selon un rapport de l’agence américaine d’observation océanique.

Pour vivre, le renne a besoin de froid et de glace. C'est la raison pour laquelle ces animaux s'épanouissent en Arctique, au Canada et dans le nord de l'Europe. Or, dans les régions polaires, la température de l’air se réchauffe deux fois plus vite qu’ailleurs dans le monde. Les rennes sont victimes de la sécheresse estivale. Ils attrapent plus facilement des maladies et des virus qui se transmettent par la chaleur.

Et lorsque l'hiver arrive, il ne neige plus autant qu'avant. L'eau de pluie se transforme en glace, ce qui ne facilite pas la tâche aux rennes pour trouver de la nourriture au sol. Les chercheurs ont remarqué que le renne est de plus en plus petit, qu'il perd du poids et qu'il a du mal à se reproduire. Sa disparition poserait de sérieux problèmes à ses prédateurs, comme les loups, ainsi qu'aux populations autochtones qui se servent de l'animal pour se déplacer et se nourrir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Climat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants