1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Rassemblement des policiers sous les fenêtres de Christiane Taubira
3 min de lecture

Rassemblement des policiers sous les fenêtres de Christiane Taubira

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Un policier en charge des transports dans une station de métro à Paris
Un policier en charge des transports dans une station de métro à Paris
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Les auditeurs ont la parole du 14 octobre 2015
37:27
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Rassemblement des policiers sous les fenêtres de Christiane Taubira

Les syndicats policiers appellent ce midi à un "rassemblement" devant le ministère de la Justice pour l'un des leurs grièvement blessé, un événement rarissime pour des forces de l'ordre "à bout", entre menace d'attentats et crise migratoire. 
   
Les syndicats, dont les responsables doivent s'exprimer sur place à 13 heures, entendent protester après que l'un des leurs a été grièvement blessé par un malfaiteur en cavale, lors d'une fusillade en Seine-Saint-Denis la semaine dernière, mais leurs doléances vont bien au-delà. 
   
Tous pointent une "explosion des violences", un "manque de moyens", des "missions peu claires", une "absence de réponses pénales" qui les conduit à appeler unanimement à se rassembler place Vendôme sous les fenêtres de Christiane Taubira et devant les tribunaux en province, ravivant la guerre police/justice. 

Et les sollicitations ne risquent pas de diminuer dans les prochains mois, avec deux événements annonciateurs d'une sécurité maximale: la conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP21) au cours de laquelle les représentants de 195 pays sont attendus à Paris début décembre, et l'Euro-2016 de football (10 juin-10 juillet).  


Invité de RTL MIDI à 12h50 : Nicolas Comte , secrétaire général adjoint et porte-parole du syndicat Unité SGP Police FO.

La rédaction vous recommande

Comprenez-vous que l'on ne serre pas la main d'un Président ?

François Hollande a plaidé hier pour un accord à Air France qui "préserve l'emploi" et "assure la compétitivité de la compagnie" aérienne. 

En marge d'une visite sur les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le chef de l'Etat en a de nouveau appelé au "dialogue social" et à "la responsabilité", en déplorant "la brutalité", qu'elle vienne des "mouvements" sociaux ou d'un "certain nombre de décisions" des "patrons". 
  
Un peu plus tôt, lors d'une rencontre avec les quatre syndicats de STX (FO, CFDT, CFE-CGC et CGT), les deux représentants de la CGT avaient refusé de lui serrer la main, lui reprochant de ne pas dénoncer la "violence patronale" dans le dossier Air France. 

Ce n'est pas la première fois qu'un Français décide publiquement de ne pas saluer le Président de la République ou le Premier Ministre. Une attitude très rare, mais une séquence qui, à chaque fois, fait beaucoup parler.


Comprenez-vous que l'on ne serre pas la main d'un Président ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour .

La rédaction vous recommande

Loi Macron: les Darty parisiens ouverts dès dimanche prochain, 50 emplois créés

Darty a annoncé être parvenu à un accord avec ses syndicats sur les ouvertures dominicales, lui permettant d'ouvrir dès ce dimanche tous ses magasins parisiens situés dans les zones touristiques internationales, qui viennent d'être établies dans le cadre de la loi Macron. 
   
"Dans le cadre de ces ouvertures, 50 emplois en CDI vont être créés immédiatement afin d'offrir aux clients la meilleure qualité d'accueil dans les  magasins", annonce l'enseigne de distribution d'électroménager et de produits techniques, dans un communiqué. 
   
Les magasins parisiens Darty désormais ouverts le dimanche sont ceux de Beaugrenelle (Paris 15e), de Bibliothèque (13e), Montmartre (18e), Rivoli (1er), Madeleine (8e), Ternes (17e) et République (11e), soit près de la moitié  des 15 magasins du groupe situés dans la capitale. 
   
Cet accord prévoit que le travail du dimanche se fera sur la base du volontariat et fera l'objet de "primes" en plus de la rémunération habituelle et d'un repos compensateur. Darty précise qu'à ce jour, il ne compte pas ouvrir ses magasins en soirée, bien que la loi l'y autorise. 


Invité des Auditeurs ont la parole à 13h05 : Eric Scherrer , président de la SECI-Unsa et membre de l'intersyndicale "Clic-P" (Comité de liaison intersyndical du commerce de Paris).

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/