1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Raphaël Enthoven : "Mon féminisme est un universalisme", dit le philosophe
2 min de lecture

Raphaël Enthoven : "Mon féminisme est un universalisme", dit le philosophe

INVITÉ RTL - Le philosophe Raphaël Enthoven publie une pièce de théâtre : "L'École des Dames", aux éditions de l’Observatoire. Il est l'invité du "Journal Inattendu" ce samedi 15 mai.

Le philosophe Raphaël Enthoven, invité du Journal inattendu d'Ophélie Meunier, le 15 mai 2021
Le philosophe Raphaël Enthoven, invité du Journal inattendu d'Ophélie Meunier, le 15 mai 2021
Crédit : RTL
Le Journal Inattendu du 15 mai 2021
49:45
Le Journal Inattendu de Raphaël Enthoven du 15 mai 2021
49:44
Ophélie Meunier

C’est une première pour le philosophe, une envie de longue date qu’il a réalisée pendant le confinement. Raphaël Enthoven vient d’écrire une pièce de théâtre L'École des Dames, aux éditions de l’Observatoire. Il s’empare de la fameuse comédie de Molière, L’École des femmes, pour traiter de nombreux sujets de société contemporains : le couple, le désir, la vieillesse ou encore le féminisme.

Raphaël Enthoven dédie d'ailleurs ces pages à l'une de ses figures, Élisabeth Badinter. Un féminisme dont le philosophe de 45 ans donne sa propre définition. "J’ai tendance à penser que les femmes et les hommes ont des droits égaux. Et que la différence ne change rien quant aux droits à l’indifférence. Je crois à la différence des sexes, mais je crois à l’indifférenciation des citoyens. Mon féminisme est un universalisme", explique-t-il.

Également homme de télévision et de radio, Raphaël Enthoven nous livre aussi son regard sur l'actualité, et notamment sur la montée de la violence entre jeunes. Dernier drame en date, Marjorie, une adolescente de 17 ans a été tuée à coups de couteau vendredi dans le Val-de-Marne) sur fond de rivalités sur les réseaux sociaux. 

Il n’y a aucune raison que demain matin l’humanité ne cesse d’être monstrueuse, au point que des enfants s’entretuent"

Raphaël Enthoven, invité du Journal inattendu, le 15 mai 2021

"Il n’y a aucune raison que demain matin l’humanité ne cesse d’être monstrueuse, au point que des enfants s’entretuent", estime Raphaël Enthoven qui s'interroge sur une confusion possible aujourd’hui des jeunes entre le réel et le virtuel.

Le philosophe Raphaël Enthoven, invité du "Journal Inattendu" d'Ophélie Meunier, le 15 mai 2021
Le philosophe Raphaël Enthoven, invité du "Journal Inattendu" d'Ophélie Meunier, le 15 mai 2021
Crédit : RTL

Dialogue avec Nicolas Bedos

À lire aussi

Pour son Journal Inattendu, Raphaël Enthoven a aussi tenu à recevoir Nicolas Bedos. Le comédien et réalisateur vient de signer, dans l'Obs, un texte bouleversant sur la mort de son père, l'humoriste Guy Bedos, en pleine crise sanitaire. Il y défend le droit à mourir dignement en se positionnant pour le droit à l’euthanasie.

Un combat partagé par Raphaël Enthoven. "Dans les pays où le suicide assisté est légal", le philosophe assure "qu’on n’y voit pas de génocide de vieillards". Nicolas Bedos confie : "J’ai livré un bout de mes larmes pour pouvoir dénoncer ce flou d’interprétation que la loi inflige aux médecins dont la main tremble au bout de la seringue".

Mais Nicolas Bedos, metteur en scène du très attendu OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire (qui sortira le 4 août 2021), nous régale également de sa joie partagée récemment avec Jean Dujardin, au moment de montrer le film en salles. "D’entendre des rires partagés, on prenait notre pied"...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/