1 min de lecture Grève

Qui n'a pas le droit de faire la grève en France ?

ÉCLAIRAGE - Les manifestations pour exprimer son mécontentement se multiplient en France. Mais tout le monde a-t-il le droit de faire la grève ?

Philippe Martinez, leader de la CGT, manifeste à Paris le 19 avril 2018
Philippe Martinez, leader de la CGT, manifeste à Paris le 19 avril 2018 Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Manon Labat
Manon Labat
Journaliste

Le droit de grève existe depuis 1964 et est pleinement reconnu dans la Constitution depuis 1946. Mais ce droit n'est pas absolu. Comme l'explique Jean-Philippe Delsol, président de l'IREF, l'Institut de Recherches Economiques et Fiscales au Figaro, ce droit est condamnable s'il dégénère en abus caractérisé. C'est-à-dire si une désorganisation de l'entreprise résulte de cette grève, et non pas seulement une désorganisation de la production. Dans d'autres pays le droit de grève est beaucoup plus encadré, voire même inexistant. Ce droit de grève représente une partie des valeurs démocratiques de la France, ce droit qui autorise les salariés à exprimer leur mécontentement. Pour Francette Popineau, secrétaire général du SNUipp-FSU, premier syndicat d'enseignants du primaire et de maternelle, ce droit de grève est primordial, "il intervient lorsque le dialogue social s'arrête." Mais certaines professions ne sont pas autorisées à manifester.

Lire la suite
Grève France SNCF
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants