2 min de lecture Consommation

Quelles sont les alternatives au chauffage au fioul ?

À partir de 2022, il ne sera plus possible de faire remplacer ou installer une chaudière au fioul, a annoncé la secrétaire d'État Emmanuelle Wargon.

Une femme allume un chauffage à bois (photo d'illustration).
Une femme allume un chauffage à bois (photo d'illustration). Crédit : AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Le chauffage au fioul, c'est presque fini. À partir de janvier 2022, une chaudière au fioul tombée en panne ne pourra plus être remplacée et les logements neufs ne pourront pas non plus en installer. L’occasion pour les propriétaires des plus de 3 millions de logements toujours équipés au fioul d'envisager d'autres solutions. 

Le changement de système de chauffage peut s'avérer très coûteux. C'est pourquoi Emmanuelle Wargon a également annoncé la mise en place d'aides qui permettront aux foyers les plus modestes de voir ce coût pris en charge jusque 80%

Le budget de MaPrimeRenov sera également nettement augmenté, passant de 800 millions à deux milliards. Le dispositif permet un accompagnement et, selon les ressources du demandeur, des aides pour des travaux de rénovation énergétique.

La chaudière au gaz

C'est un des modes de chauffage les plus répandus, choisi par plus de 40% des Français. Il n'est cependant pas la solution la plus écologique : plus propre que le fioul, le gaz reste une énergie non renouvelable et polluante. 

À lire aussi
Les vignettes Crit'Air sont prises en compte pour la prime à la conversion auto
Prime à la conversion : qu'est-ce qui change ?

Mais la chaudière au gaz présente quelques autres avantages. Tout d'abord, un coût d'installation réduit, ne s'élevant qu'à quelques milliers d'euros tout au plus. Elle est aussi très peu encombrante dans un logement, car contrairement aux chaudières au fioul, il n'est pas nécessaire de stocker le combustible. 

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) décrit par ailleurs cette solution comme étant "robuste, fiable et efficace" et précise qu'il est possible de la coupler avec une solution renouvelable, et donc plus écologique, comme l'énergie solaire.

La chaudière biomasse

Une solution positive pour l'environnement : ces chaudières fonctionnent avec la combustion de matières organiques, comme le bois, les céréales ou le colza, qui dégage de l'énergie. Lorsqu'elles sont utilisées comme chauffage central, les chaudières sont généralement alimentées avec des pellets.

Le prix d'achat d'une chaudière biomasse peut cependant repousser certains acheteurs potentiels. Selon le site quellenergie.fr, il peut aller de 3.000 à 25.000 euros selon la qualité de l'appareil, sa capacité à chauffer et son rendement. De même, son installation est assez onéreuse, allant de 500 à 3.500 euros selon les spécificités du modèle. 

Son utilisation en revanche, n'est pas particulièrement coûteuse. Ceci s'explique simplement par le fait que les combustibles utilisés, le plus souvent à base de bois, sont renouvelables et inépuisables.

La pompe à chaleur aérothermique

Un des moyens les plus innovants pour chauffer son logement. Aucun combustible n'est demandé, mais uniquement un peu d'électricité, afin de récupérer la chaleur ambiante dans l'air et dans l'eau et la réutiliser pour faire fonctionner la pompe. Par conséquent, cette solution réduit drastiquement les dépenses énergétiques. 

Elle présente néanmoins une fois de plus un inconvénient financier à l'installation, estimée entre 10.000 et 15.000 euros. Autre défaut : elle ne permet pas toujours de chauffer une surface importante, et une solution complémentaire, comme un chauffage d'appoint, s'avère parfois nécessaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Dépenses énergétiques Transition énergétique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants