1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vacances : attention aux PV à l'étranger
1 min de lecture

Vacances : attention aux PV à l'étranger

Désormais, de plus en plus d'États ont des accords avec la France pour échanger les informations autour des infractions.

"Dans les métropoles, 20% des véhicules en circulation cherchent une place de stationnement"
"Dans les métropoles, 20% des véhicules en circulation cherchent une place de stationnement"
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
PV : attention aux amendes à l'étranger
02:11
Christophe Bourroux

Ne pensez pas qu'en vous faisant flasher à l'étranger, vous allez passer à travers les mailles du filet. La plupart des automobilistes sont encore persuadés que cela fonctionne comme il y a quelques années, où un excès de vitesse en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, Belgique restait lettre morte. Seulement voilà, depuis novembre 2013 une directive européenne facilite les échanges d’informations entre les pays. Autrement dit, une infraction à l'étranger égal de plus en plus un  PV. Et cela pour huit infractions les plus fréquentes, comme les excès de vitesse, l'utilisation du téléphone au volant, le franchissement d’un feu rouge, la conduite sous l’influence de l’alcool ou de drogues, ou encore le non-port de la ceinture de sécurité.

Chaque État membre peut aller consulter le fichier des immatriculations de son voisin et ainsi retrouver votre nom et adresse. Une lettre est alors envoyée au contrevenant, dans sa langue maternelle. De plus en plus de pays participent à ces échanges : l'Italie depuis le début de l'année, et bientôt la Suisse. La Norvège, la Croatie, l’Irlande et le Royaume-Uni ne sont pas concernés.

Les excès de vitesse principalement ciblés

Dans les faits, ce sont surtout les excès de vitesse qui sont ciblés. Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21% des infractions relevées concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, et la moitié l'été alors qu’ils ne représentent que 5% du trafic. L'an dernier, près de 400.000 excès de vitesse commis par des conducteurs belges ont été enregistrés dans l'Hexagone, et un peu plus de 414.000 pour les Italiens (soit plus de 1.000 par jour). Donc gare à la prune.

À noter que pour le montant de l’amende, c’est la législation du pays dans lequel vous avez commis l’infraction qui compte. Mais il n'y a aucune perte de points sur votre permis.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/