1 min de lecture Prise d'otages à Bamako

Prise d'otages à Bamako : comment prendre des nouvelles de ses proches

ÉCLAIRAGE - Les forces spéciales maliennes ont donné vendredi 20 novembre l'assaut à l'hôtel Radisson Blu de Bamako, libérant près de la moitié des quelque 170 personnes présentes, dont de nombreux étrangers.

L'hôtel Radisson de Bamako est le théâtre d'une prise d'otages
L'hôtel Radisson de Bamako est le théâtre d'une prise d'otages Crédit : AFP/H.Kouyate
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Au moins 12 Français, des membres d'un équipage du vol Air France 3852, se trouvaient à l'hôtel Radisson de Bamako au moment de l'attaque menée par des hommes armés vendredi 20 novembre. Ils sont en "lieu sûr", a assuré la direction de la compagnie aérienne à la mi-journée. Parallèlement, le président François Hollande a demandé aux Français se trouvant dans des pays "sensibles" de prendre "leurs précautions", et à ceux étant au Mali de contacter l'ambassade "pour être protégés".

La cellule de crise du ministère français des Affaires étrangères

Une cellule de crise a été ouverte au ministère français des Affaires étrangères, qui n'a pas confirmé la présence de Français parmi les victimes ou les otages. Cette cellule est joignable par le numéro 01.45.50.34.60.

Contacter l'ambassade de France au Mali

Ambassade de France au Mali, Square Patrice Lumumba, B.P 17 Bamako
Numéro de téléphone : (+223) 44.97.57.57
Adresse mail : cad.bamako-amba@diplomatie.gouv.fr
Site internet : www.ambafrance-ml.org

Les autres numéros utiles

Consulat général de France à Bamako : (+223) 44 97 58 28 / (+223) 44 97 58 00 ; celui de la télécopie : (+223) 44 97 58 29. 

Les réseaux sociaux

À lire aussi
Tanguy Pastureau Prise d'otages à Bamako
Tanguy Pastureau : "Je suis Français, Malien, Nigérian, Belge"

Si vous êtes connectés aux réseaux sociaux, vous pouvez également tenter de prendre des nouvelles sur Facebook et Twitter. Lors des attentas de Paris et saint-Denis, vendredi 13 novembre, Facebook avait développé un bouton d'urgence afin de signaler à l'ensemble de ses amis que l'on est "en sécurité". En un clic, chaque personne pouvait rassurer ses contacts et ses proches grâce au "safety check".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages à Bamako Mali Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants