1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Primaire de la droite : "Les débats ont libéré Fillon" pour Florence Portelli
1 min de lecture

Primaire de la droite : "Les débats ont libéré Fillon" pour Florence Portelli

REPLAY - INVITÉE RTL - La porte-parole de François Fillon est revenue sur le succès inattendu de son candidat au 1er tour de la primaire de la droite et du centre.

Florence Portelli le 15 novembre 2016 à Paris.
Florence Portelli le 15 novembre 2016 à Paris.
Crédit : CECILE CHEVALLIER/SIPA
Primaire de la droite : "Les débats ont libéré Fillon" pour Florence Portelli
04:42
Primaire de la droite : "Les débats ont libéré Fillon" pour Florence Portelli
04:52
Primaire de la droite : "On aura un très beau débat projet contre projet", selon Benoist Apparu
05:46
Vincent Parizot & Christelle Rebière & La rédaction numérique de RTL

Déjouant les pronostics des observateurs et des instituts de sondage, François Fillon a écrasé ses six adversaires à la primaire de la droite et du centre, en remportant, haut la main, le premier tour avec 44,1% des voix dimanche 20 novembre. Dans le camp de l’ancien Premier ministre, la surprise et l’enthousiasme n’étaient pas de mise au lendemain de ce coup de tonnerre. "On s’attendait à ce qu’il soit en tête, on n'est pas tant surpris", assure ainsi Florence Portelli, la porte-parole du député de Paris.

Pour la maire de Taverny (Val d’Oise), le sprint final de François Fillon ne s’explique pas par un revirement soudain des sympathisants de droite, mais par un regain de confiance dans les chances de François Fillon. "On entendait des gens nous dire ‘on a un désir de Fillon, mais on ne peut pas voter pour lui parce qu’il ne va pas gagner'", explique  Florence Portelli.

"Les débats ont libéré Fillon", poursuit la vice-présidente du groupe LR en Île-de-France, qui l’ancien Premier ministre a réalisé un score aussi important (44,1%) grâce à "bonne capacité à rassemble"” et aux "repères" qu’il représente. Quand les partisans d’Alain Juppé ont des sueurs froides face à l’apparition d’un adversaire inattendue, qui plus est en position de force. "Le jeu n’est pas fait, même si c’est vrai qu’on a une dynamique derrière nous", assure-t-elle. Florence Portelli affiche également son enthousiasme et sa satisfaction à l’approche du second tour : "je trouve que c’est sain qu’il y ait une confrontation entre les deux tours".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/