2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : François Fillon, déjà sacré vainqueur du second tour ?

REPLAY - À deux jours du second tour de la primaire de la droite, la dynamique semble jouer en la faveur d'un François Fillon incisif et droit dans ses bottes.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
On refait le monde du 25 novembre 2016 Crédit Image : AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et La rédaction numérique de RTL

Le 27 novembre sera-t-il une surprise ? En éliminant Nicolas Sarkozy lors du premier tour, et en devançant de quinze points Alain Juppé, François Fillon s'est imposé comme le futur probable grand vainqueur de la primaire de la droite. Dans le camp Juppé, on n'y croit plus vraiment. Et du côté des éditorialistes, François Fillon a davantage d'atouts à jouer, même si la partie, à savoir la présidentielle, est loin d'être gagnée. "Les électeurs ne votent pas au hasard, et quand on a une primaire où 4,3 millions d'électeurs se sont déplacés, on ne peut pas rattraper quinze points", affirme Roland Cayrol. Le politologue prédit une grande victoire pour François Fillon à la primaire, "le favori de tout le monde". Une conviction renforcée depuis la prestation de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy lors du débat télévisé du 24 novembre. 

Car le problème reste qu'Alain Juppé ne s'est pas montré assez combatif, face à un François Fillon jouant de sa superbe. "Physiquement, d'un côté on a la posture campée de Fillon, solide, et en face on a un Juppé qui est en suspension... L'âge est là", explique Philippe Bailly, éditorialiste. Soulignant que mentalement, l'édile bordelais "ne pensait pas pouvoir gagner le débat car la ligne à tenir était impossible à trouver". Soit Alain Juppé se montrait plus agressif et son propre camp allait l'accuser de diviseur, soit il se calait sur Fillon. "Il a collé à la roue de Fillon", résume Philippe Bailly. 

Révolution conservatrice

Si pour Ivan Rioufol, du Figaro, François Fillon est mieux placé qu'Alain Juppé pour remporter ce second tour car plus dynamique et représentant une certaine révolution conservatrice, une droite provinciale et bourgeoise, il tient à nuancer la victoire annoncée de l'ancien Premier ministre. "Il reste toute cette France silencieuse qui ne vote pas pour lui. Son programme économique ne parle pas à ces gens-là", analyse-t-il en se projetant en 2017. "Un candidat Juppé un peu mollasson irait davantage à une gauche qui pourrait le contenir. Et au-delà de la primaire, François Fillon n'a pas les appuis qui sont à l'extrême droite". Quand bien même il récupérerait, dimanche, l'électorat d'un certain Nicolas Sarkozy.

On refait le monde, avec :
Ivan Rioufol, Le Figaro
Roland Cayrol, politologue
Philippe Bailly, éditorialiste

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Politique Alain Juppé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants