1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Présidentielle 2017 : "Le choix de Bayrou est cohérent", juge Lagarde
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : "Le choix de Bayrou est cohérent", juge Lagarde

INVITÉ RTL - Après l'officialisation de l'alliance entre Emmanuel Macron et François Bayrou, Jean-Christophe Lagarde estime que le choix du président du MoDem est "cohérent".

Jean-Christophe Lagarde
Jean-Christophe Lagarde
Crédit : Johanna Guerra / RTLNET
Présidentielle 2017 : "Il n'y a pas de sauveur dans la Ve République" selon Jean-Christophe Lagarde
06:08
Alliance entre Bayrou et Macron : "Être centriste, ce n'est pas être bonapartiste", juge Lagarde
06:09
Pour David Douillet, candidat à l 'élection du CNOSF, "le sport est en danger"
07:23
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Cette alliance peut-elle porter préjudice à François Fillon ? Ce mercredi 22 février, devant la presse, François Bayrou a fait une offre d'alliance à Emmanuel Macron. Une proposition rapidement accepté par le candidat de "En Marche !" malgré certaines exigences exposées par le président du MoDem.

Dans les rangs de François Fillon, aucune inquiétude. Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI, assure que "le choix de François Bayrou est cohérent". "Il a voté pour François Hollande en 2012, il souhaite désormais voter pour celui qui a été l’inspirateur du projet économique, Emmanuel Macron", juge-t-il au micro de RTL. Un brin critique, le chef de file de l'UDI assure que l'objectif de celui qui a été trois fois candidat à la présidentielle se situe désormais vers Matignon alors qu'aucun deal n'a officiellement été passé entre les deux candidats.

L'alternance, ce n'est pas la continuation sous une forme ou sous une autre du quinquennat actuel

Jean-Christophe Lagarde

Cependant, Jean-Christophe Lagarde émet certaines interrogations après ce rapprochement politique. "Être centriste, ce n'est pas être bonapartiste. Ca veut dire qu'on adhère à un projet, pas à un homme. Je trouve le timing assez curieux de choisir de rejoindre un homme sans connaître le projet", lance-t-il. Avant d'avouer être quelque peu "troublé" alors que François Bayrou a, à plusieurs reprises, critiqué Emmanuel Macron.

La campagne de l'ancien ministre de l'Économie semble définitivement lancée à l'heure où François de Rugy et François Bayrou se sont rassemblés derrière le même nom. Malgré un rassemblement certain, Jean-Christophe Lagarde prône l'alternance. "L'alternance, ce n'est pas la continuation sous une forme ou sous une autre du quinquennat actuel", explique-t-il.

À lire aussi

Malgré un soutien avéré pour le même homme à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé, l'UDI et le MoDem ont donc pris des chemin différents à quelques semaines de l'élection présidentielle. Un rendez-vous incertain actuellement dominé par la présidente du Front national.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/