2 min de lecture Études supérieures

Pourquoi Sciences Po Paris annonce mettre fin à son concours d'entrée

ÉCLAIRAGE - Sciences Po Paris a annoncé ce mardi 25 juin supprimer son concours d'entrée. Il est remplacé par une sélection via la plateforme Parcoursup, à partir des résultats du lycée et du baccalauréat notamment.

L'entrée de Sciences Po, à Paris le 15 janvier 2009
L'entrée de Sciences Po, à Paris le 15 janvier 2009 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Un nouveau campus pour 2022, et dès 2021, un nouvelle procédure d'admission. Sciences Po Paris a annoncé renoncer à son célèbre concours d'entrée. Quatre critères seront évalués : les notes du lycée, la moyenne aux épreuves écrites du baccalauréat, un dossier de motivation, et un oral. Cela passera par une intégration à la plateforme Parcoursup.

L'école du 27 rue Saint-Guillaume a présenté cette réforme comme "plus à même de révéler le potentiel" des candidats, avec des "critères d’admission unifiés pour tous les candidats" et "plus lisibles".

Une réforme qui devrait être concomitante au nouveau baccalauréat en 2021. Jusqu'ici, les étudiants qui passent la procédure par examen ont une épreuve à option au choix qui correspond aux séries du bac général : littérature et philosophie (pour les L), mathématiques (pour les S) et sciences économiques et sociales (pour les ES). Des séries qui vont disparaître, remplacées par des combinaisons aléatoires d'enseignements de spécialité

Diversifier les profils

Ainsi, cette seule voie d'admission remplacera les trois voies existant actuellement : une procédure par examen, une procédure réservée à des élèves issus de lycées en "convention éducation prioritaire" (qui ne passaient déjà plus le concours) et une procédure internationale (sans épreuve écrite).

"Notre volonté est de parvenir à un système plus lisible, plus efficace et plus équitable pour assurer une meilleure diversité des profils", a déclaré le directeur de l'école Frédérique Mion à l'AFP. Le communiqué de l'établissement précise notamment que l'intégration de Parcoursup, "aidera notamment à lutter contre l’autocensure, consciente ou non, de certains lycéens et les invitera à pousser les portes de l’établissement."

À lire aussi
Le Kedge à Bordeaux suicide
Les infos de 18h - Suicide à Bordeaux : l'étudiant était "fragile psychologiquement"

Cela s'inscrit dans une politique plus large de la grande école de parvenir à "30 % de boursiers a minima par promotion." Elle veut pour cela passer le nombre de lycées partenaires de Sciences Po devrait passer de "106 à plus de 200" "pour aller chercher les élèves les plus talentueux partout où ils se trouvent, dans les zones périurbaines mais aussi les zones rurales ou encore les DOM TOM."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Études supérieures Éducation nationale Concours
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants