1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi impose-t-on en France des vaccins non obligatoires ?
1 min de lecture

Pourquoi impose-t-on en France des vaccins non obligatoires ?

INVITÉ RTL - Le Conseil d'État ne veut plus du mélange des vaccins obligatoires et non obligatoires. Une décision difficile à mettre en oeuvre, selon le Dr Robert Cohen.

Un vaccin contre la grippe à l'Institut Pasteur à Lille (illustration).
Un vaccin contre la grippe à l'Institut Pasteur à Lille (illustration).
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Pourquoi nous impose-t-on des vaccins non obligatoires ?
04:03
Pourquoi impose-t-on en France des vaccins non obligatoires ?
04:32
Yves Calvi & Loïc Farge

La vaccination contre le tétanos, la polio et la diphtérie (DTP) est obligatoire en France. Pourtant depuis 2008, il n'est plus possible de se protéger contre ces trois maladies seulement. Ces trois injections groupées sont combinées avec la coqueluche, la méningite et l'hépatite B. Il s'agit du seul produit disponible en pharmacie. Le Conseil d'État a donc dit stop.

La plus haute juridiction administrative "enjoint au ministre chargé de la Santé de prendre des mesures pour rendre disponibles" les vaccins DTP sous cette seule forme, alors que les laboratoires l'associent actuellement à d'autres vaccins "fortement recommandés", dans des vaccins polyvalents, vendus plus chers. "Depuis 1962, le législateur avait décidé de ne plus rendre aucun vaccin supplémentaire obligatoire", rappelle le Dr Robert Cohen.

Le Conseil d'État a donné six mois au ministère de la Santé pour rendre un nouveau produit disponible. Le pédiatre infectiologue doute d'y arriver dans ce laps de temps. "En revanche, les autorités peuvent avoir le choix entre supprimer les obligations vaccinales (ce n'est pas dans l'air du temps, au regard du contexte actuel de défiance de la vaccination) et élargir ces obligations (ce qu'avait proposé la concertation citoyenne)", explique-t-il. "Revenir à un vaccin DTP, c'est compliqué car il faut refaire tout le développement du vaccin", avertit le Dr Cohen.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/