1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi fait-il plus froid quand on monte en altitude ?
2 min de lecture

Pourquoi fait-il plus froid quand on monte en altitude ?

ÉCLAIRAGE - Si comme Antoine, 30 ans, vous voulez savoir pourquoi il fait plus froid quand on monte en altitude, voici les réponses.

Le massif des Écrins à 1.870 mètres d'altitude, pris en photo le 16 juin 2017 (Hautes Alpes)
Le massif des Écrins à 1.870 mètres d'altitude, pris en photo le 16 juin 2017 (Hautes Alpes)
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Montagne : pourquoi fait-il plus froid quand on va en altitude ?
01:40
Cyprien Cini - édité par Charlotte Diry

Antoine, 30 ans, se demande pourquoi il fait plus froid quand on monte en altitude. Et ça, c'est une question qui défie un certain sens de la logique. Car plus on monte en altitude, plus on se rapproche du soleil, donc on devrait avoir plus chaud. Pourtant, il est vrai que ce n'est pas le cas. Au contraire, généralement, on perd en moyenne environ 1°C tous les 100 mètres. Quand il fait 20°C au niveau de la mer, il en fait 10 à 1.000 mètres d'altitude. Et tout ça, c'est à cause de la thermodynamique. Pas de panique, je vous explique ce mot compliqué. 

Plus on monte en altitude, plus l'air se rarifie. Il y a moins d'air au sommet du Mont Blanc qu'à la plage. L'air est plus rare mais pour occuper le même volume, le même espace, il se dilate, donc perd de l'énergie, de la chaleur. Résultat, moins il y a d'air, plus la pression atmosphérique est faible et moins il fait chaud

Autre façon d'expliquer, l'air chaud est plus léger que l'air froid. Il a donc tendance à monter. Mais encore une fois en montant, il baisse en pression, se dilate et donc se refroidit. Au sommet de l'Everest par exemple, il y a très peu d'air. C'est très compliqué de respirer. La pression atmosphérique est seulement du tiers de ce qu'elle est au bord de la mer. Résultat, la température moyenne y est de -36°C, même quand il fait beau. Plus l'air est comprimé, plus il est chaud, plus l'air est dilaté, plus il est froid. En altitude, il se dilate, il est moins dense donc il fait froid. 

Pour preuve, une expérience à faire chez vous, avec une pompe à vélo. Vous gonflez la roue de votre vélo. En gonflant, vous envoyez de l'air qui se comprime dans le pneu. Et bien si tout de suite après avoir gonflé, vous touchez l'embout du pneu, vous verrez qu'il est chaud. Après de toute façon, quand l'air se fait très rare et qu'il fait donc très froid, en plus de se geler le bout des doigts, on n'arrive plus à respirer. C'est pour ça, qu'on ne vit pas au sommet de l'Everest. Preuve finale que les choses ne sont pas si mal faites. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/