2 min de lecture Santé

Fumeuse et enceinte ? Les hôpitaux proposent de vous payer pour arrêter

Seize hôpitaux français participent à ce programme d'étude. Les futures mamans qui souhaitent participer recevront un bon d'achat de 20 euros à chaque visite de suivi.

Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration).
Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration). Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA
Nicolas Ledain

Selon des chiffres du baromètre sur le tabac du ministère de la Santé, 20 % des femmes françaises enceintes continuent de fumer pendant leur grossesse et ce pourcentage est un record en Europe. Pourtant, le tabac peut provoquer des dégâts lors de l'accouchement et présente un risque pour le développement du fœtus. 

Une étude publiée le 31 mars dernier dans l'American Journal of Human Genetics indique même que cela peut avoir un impact sur l'ADN du nouveau-né et favoriser le développement de certaines pathologies. Face au risque, l'Assistance publique hôpitaux de Paris (AP-HP), l'Institut national du cancer (Inca) et le centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon ont eu l'idée de lancer un programme d'étude inédit intitulé FISCP et qui propose une "incitation financière à arrêter de fumer pendant la grossesse".

Seize hôpitaux des quatre coins du pays ont rejoint ce programme inédit qui a démarré le 7 avril dernier et qui doit durer 36 mois. L'objectif est d'organiser le suivi de 400 volontaires pour les accompagner dans la démarche d'abandon de la cigarette.

300 euros au total

Le dépliant de l'étude FISCP précise que seules les femmes enceintes de moins de quatre mois et demi, âgées de plus de 18 ans et fumant au moins cinq cigarettes industrielles ou trois roulées par jour peuvent se porter volontaire pour rejoindre le programme. L'AP-HP ajoute que celles qui utilisent des dispositifs électroniques ou qui fument autre chose que des cigarettes ne seront pas retenues.

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Ainsi, les tabacologues impliqués dans l'étude s'occupent du suivi de ces volontaires et tentent d'apporter une aide au sevrage durant la grossesse. Les visites sont programmées en même temps que les rendez-vous habituels pour les femmes enceintes fumeuses. Celles qui parviennent à se détacher de la cigarette recevront des bons d'achat de 20 euros à chaque suivi et pourront ainsi obtenir 300 euros au total à l'issue de leur grossesse. Ces bons sont valables dans des supermarchés et des magasins pour l'enfance ou la maison. Les médecins vérifient l'abstinence par une analyse d'urines.

Un programme similaire a déjà fait ses preuves au Royaume-Uni. Comme le rapporte Le Parisien, une étude publiée dans le British Medical Journal l'année dernière avait permis de multiplier par deux l'efficacité de la prise en charge. Avec un système de rémunération progressif, 20 % des femmes suivies avaient abandonné la cigarette durant leur grossesse contre 9 % d'abstinentes parmi celles qui ne bénéficiaient que d'une prise en charge classique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Grossesse Cigarette
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants