1 min de lecture Vidéo

Pollution : "Le diesel n'a pas sa place en ville", dit Gilles Dixsaut sur RTL

INVITÉ RTL - Gilles Dixsaut, président du comité d’Île-de-France contre les maladies respiratoires, explique les dangers de la pollution au diesel dans les villes, et met en garde contre les arguments des lobbys automobiles.

Marc-Olivier Fogiel L'Invité de RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
Pollution : "Le diesel n'a pas sa place en ville", dit Gilles Dixsaut sur RTL Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Leia Hoarau

En pleine colère des "gilets jaunes", le gouvernement lance une campagne choc contre la pollution et les carburants. Une série d'affiches sur le modèle de "Fumer tue". Le slogan : "Polluer nuit gravement à nos enfants, à nos aînés, à notre air, à votre budget". 

Pour Gilles Dixsaut, médecin et président du comité d’Île-de-France contre les maladies respiratoires, si la pollution tue moins que le tabac, le nombre de morts dus à la pollution se compte malgré tout en dizaine de milliers chaque année en France : "Le nombre de décès en excès liés aux particules de PM2.5 est de l'ordre de 48.000 supplémentaires par an".

La dangerosité du diesel n'est plus à prouver. Ce carburant "aurait dû disparaître de la ville depuis 20 ans, selon le médecin, qui ajoute : "C'est d'ailleurs pour cette raison que le Centre international de recherche sur le cancer avait classé comme cancérogènes certaines des particules diesel".

À lire aussi
Une cabine de tramway de Lisbonne fracassée sur la chaussée le 14 décembre 2018 faits divers
VIDÉO - Lisbonne : un tramway historique déraille avec des passagers à bord

Ne pas croire les constructeurs automobiles

C'est un des messages que souhaite faire passer le médecin : alors que les constructeurs promettent que les diesel d'aujourd'hui sont plus propres qu'à l'époque, Gilles Dixsaut invite à ne pas les croire. "Non seulement ils ne sont pas plus propres, mais en plus ils émettent une pollution différente. (...) La pollution qu'émet les véhicules dits 'propres' est peut-être plus problématique que celle des anciens véhicules". 

La raison ? Des particules toujours plus fines. Selon le médecin, ces particules que l'on ingère vont toujours plus loin dans notre organisme et sont responsables de maladies respiratoires, cardio-vasculaires, neuro-dégénérescentes (comme l'Alzheimer).

Gilles Dixsaut invite par ailleurs le gouvernement à ne pas céder à la pression populaire et aux lobbys de l'automobile. La fermeture des voies sur berges à Paris était un premier pas vers la limitation de la pollution en centre-ville. "Il faut augmenter les prix mais aussi modifier les comportements", conclut le médecin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Pollution Diesel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795562084
Pollution : "Le diesel n'a pas sa place en ville", dit Gilles Dixsaut sur RTL
Pollution : "Le diesel n'a pas sa place en ville", dit Gilles Dixsaut sur RTL
INVITÉ RTL - Gilles Dixsaut, président du comité d’Île-de-France contre les maladies respiratoires, explique les dangers de la pollution au diesel dans les villes, et met en garde contre les arguments des lobbys automobiles.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pollution-le-diesel-n-a-pas-sa-place-en-ville-dit-gilles-dixsaut-sur-rtl-7795562084
2018-11-13 20:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/u0lqo-ZsSi8EOJF1gvd4cA/330v220-2/online/image/2018/0720/7794179838_circulation-un-jour-de-pic-de-pollution-illustration.jpg