3 min de lecture PMA

PMA : non, 71% des Français ne considèrent pas que la loi bioéthique doit être retirée

FACT CHECKING - La Manif pour tous, opposant à la PMA, a affirmé, par le biais d'un sondage, que 71% des Français considèrent que la loi bioéthique doit être suspendue ou retirée. L'enquête d'opinion reprise par le collectif montre en vérité qu'il ne s'agit pas d'un sujet prioritaire en période post-coronavirus.

Des manifestants de la Manif pour Tous, en 2016 (illustration) Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Bastien Hauguel
>
PMA : non, 71% des Français ne considèrent pas que la loi bioéthique doit être rétirée Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date :

Le coronavirus est en sommeil dans nos contrées, c’est le retour aux affaires pour la Manif pour tous, qui affirme que 71% des Français considèrent que la loi bioéthique doit être suspendue ou retirée. Petite mise en contexte : la loi bioéthique, permettant, entre autres, l’ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale en octobre 2019, puis par le Sénat en février 2020, avec modifications. Le coronavirus n’ayant que faire de la navette parlementaire, les travaux autour de cette loi étaient suspendus. Mardi, le décret d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale en juillet a paru au Journal officiel. Le projet de loi bioéthique sera donc en deuxième lecture dans la semaine du 6 juillet.

Sur ces entrefaites, la Manif pour tous, opposant à la PMA, a publié un sondage repris par quelques élus montrant que le retour de cette loi au vote des parlementaires n’était pas une priorité. Il s’agit d’une enquête d'opinion réalisée par Ifop pour Marchons Enfants, un collectif de 22 associations, dont font partie la Manif pour tous et Alliance Vita. Dans ce sondage, réalisé auprès de 1.005 personnes, on découvre les enjeux prioritaires auxquels devraient s’atteler nos élus selon les Français interrogés. Figurent en premier l’emploi, le pouvoir d’achat et la santé. Et en dernier, la PMA, avec seulement 1%

Cela veut-il dire que les Français ne s'intéressent plus à la PMA ? Non, selon ce sondage, ce ne serait en vérité plus un sujet prioritaire dans cette période d’après Covid-19. La Manif pour tous et Marchons Enfants affirment que 71% des Français souhaitent la suspension de la loi ou son retrait. Ce chiffre, on le retrouve un peu plus bas. La question suivante est posée ainsi : "Des députés et militants associatifs font campagne pour que le Parlement reprenne et vote le plus rapidement possible ce projet de loi - selon vous, doit-il être débattu dès que possible ?". A cette question, les interrogés répondent oui à 29%. Pour 53% d'entre eux, il doit rester suspendu pour donner la priorité à la gestion des conséquences économiques et sociales de la crise du coronavirus. Pour 18%, il doit être retiré. 53+18 donne ainsi 71%. Toutefois, les Français ne disent pas que le projet de loi bioéthique doit être suspendu, mais resté suspendu pour donner la priorité aux sujets économiques. 

La Manif pour tous se contredit d'ailleurs elle-même puisque que, dans son message, elle tonne que les Français souhaitent la suspension de la loi tandis que sur son site elle explique, plus prudente, qu'ils souhaitent qu’elle reste en suspens et passe après les sujets post-coronavirus. Il ne s’agit donc pas d’une enquête d’opinion sur l’adhésion des Français ou non à cette loi. Toutefois, quand l’association conservatrice explique que 7 français sur 10 ne veulent pas d'un retour de la loi en urgence, ce n'est pas erroné. Mais à force de jouer sur le terme suspension, la confusion règne.

À lire aussi
Des partisans de la PMA défilant à Paris lors de la Pride, le 29 juin 2017 racisme
PMA : l'accès pour les femmes noires reste compliqué, regrette une association

Si on reprend l’argument de Marchons ensemble, cette campagne n’aura pas de véritable impact sur le vote de la loi bioéthique. Si les Français ne s’intéressent pas à son adoption, il ne s’intéresseront pas non plus à son rejet puisque, le sondage le montre, d’autres priorités les préoccupent actuellement. Les opposants tentent surtout de mobiliser et de refaire parler d’eux. Avant le début du travail parlementaire, l’adhésion des Français à cette loi était forte. Un sondage Odoxa montrait à l’automne dernier que 63% des Français interrogés étaient favorables à l’extension de la PMA à toutes les femmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
PMA Manif pour tous Opinions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants