2 min de lecture Environnement

Pesticides contre les abeilles : Ségolène Royal "rassurée", mais "vigilante'

INVITÉE RTL - L'ex-ministre de l'Environnement est revenue sur le couac au gouvernement entre Stéphane Travert au ministère de l'Agriculture et Nicolas Hulot, actuel ministre de la Transition écologique.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Pesticides contre les abeilles : Ségolène Royal "rassurée", mais "vigilante' Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christelle Rebière
Christelle Rebière et Julien Sellier

Le gouvernement ne reviendra finalement pas sur l'interdiction des pesticides dits néoniicotinoïdes, aussi appelés pesticides tueurs d'abeilles. Édouard Philippe a tenu à clarifier la position du gouvernement après un couac entre Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique. Le premier avait affirmé que la législation en vigueur allait être prochainement assouplie, alors que le second maintenait que le texte voté en 2016 serait bien mis en place à l'horizon 2018. Ce qu'a donc confirmé Matignon. 

Pour Ségolène Royal, qui a beaucoup travaillé sur la question lorsqu'elle était au gouvernement, ce "couac" n'en est pas réellement un mais est une "démonstration que dans ce domaine il y a des rapports de force, des choix à faire, et (...) des réorientations économiques à pousser en avant". "Je suis rassurée mais cela démontre une foie de plus que les conquêtes dans le domaine de l'environnement, de la protection de la santé, de la lutte contre la pollution et les pesticides est un combat difficile", insiste la ministre, invitée de RTL. Selon elle, la France est avance sur ses voisins européens, et "il faut garder cette avance". 

La bataille contre les lobbys et la volonté de simplification

Aussi, Ségolène Royal en appelle à la vigilance. "Les retours en arrière sont toujours possibles, il faut être très vigilant avec le syndrome de la fausse simplification qui conduirait à détruire le code de l'environnement", soulève l'ancienne ministre. Rappelant également qu'elle a dû se battre contre certains lobbys, et que ceux-là peuvent influencer sur les dynamiques actuelles. "J'ai dû batailler car il y a beaucoup d'argent en jeu, mais il faut leur expliquer que c'était le temps d'avant et qu'il y a aujourd'hui des emplois à créer et du chiffre d'affaires à faire dans les produits de substitution qui ne portent pas atteinte aux pollinisateurs ni à la santé publique", insiste Ségolène Royal.  Pour l'ex-ministre, il faut faire attention avant tout à ne pas "casser les dynamiques positives des industries qui inventent les économies de demain".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Ségolène royal Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789112486
Pesticides contre les abeilles : Ségolène Royal "rassurée", mais "vigilante'
Pesticides contre les abeilles : Ségolène Royal "rassurée", mais "vigilante'
INVITÉE RTL - L'ex-ministre de l'Environnement est revenue sur le couac au gouvernement entre Stéphane Travert au ministère de l'Agriculture et Nicolas Hulot, actuel ministre de la Transition écologique.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pesticides-contre-les-abeilles-segolene-royal-rassuree-mais-vigilante-7789112486
2017-06-27 13:22:45
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Wv9mhVUwxitaCsBbDwtamw/330v220-2/online/image/2017/0502/7788369577_segolene-royal-au-meeting-d-emmanuel-macron-lundi-1er-mai-2017.jpg