1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : une manifestation de Génération Identitaire interdite
1 min de lecture

Paris : une manifestation de Génération Identitaire interdite

La préfecture de Paris a lancé un arrêté d'interdiction pour empêcher une manifestation de l'organisation d'extrême-droite prévue ce samedi 24 novembre à Paris.

Des membres de Génération Identitaire manifestent contre les migrants en mai 2016 à Paris (illustration)
Des membres de Génération Identitaire manifestent contre les migrants en mai 2016 à Paris (illustration)
Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Clémence Bauduin & AFP

La mesure est rare mais justifiée, selon la préfecture de police de Paris, par un risque élevé de violences. Une interdiction de manifester a été prise ce vendredi 24 novembre par la préfecture de police de Paris contre une manifestation de l'association d'extrême-droite Génération Identitaire prévue le samedi 25 novembre. L'interdiction concerne également "tout rassemblement en réaction à cette manifestation", un contre-rassemblement ayant été lancé sur les réseaux sociaux par un groupe "antifasciste".

Génération Identitaire avait déclaré son projet de rassemblement auprès de la préfecture de police. La manifestation devait se tenir dans le secteur du boulevard de Grenelle et de l'avenue de la Motte-Picquet, dans le XVe arrondissement de Paris. Le préfet de police Michel Delpuech a décidé de l'interdire "afin d'éviter des affrontements violents et des troubles à l'ordre public qui peuvent en résulter". 

Selon lui, la manifestation "est susceptible de rassembler des groupements violents appartenant à la mouvance de l'ultra-droite provenant aussi bien de la région parisienne, que de la province, ainsi que d'Allemagne, d'Autriche, d'Italie et du Royaume-Uni".

Ultra-droite contre antifascistes

Un contre-rassemblement lancé sur les réseaux sociaux par une organisation "antifasciste" devait, lui, se tenir au métro Cambronne. Le préfet a évoqué un danger de ce côté-ci de la manifestation également, signalant des "éléments et groupes de la mouvance contestataire radicale et violente de l'extrême gauche", "déterminés", "organisés", "masqués", "très mobiles". "Cette situation ne peut que générer des troubles graves à l'ordre public", estime le préfet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/