1 min de lecture Islam

Prières de rue à Clichy : les élus s'opposent aux croyants

Dans l'après-midi du vendredi 10 novembre, une centaine d'élus se sont vivement opposé à quelque 200 fidèles musulmans qui prient sur une place publique depuis presque neuf mois, suite à la fermeture de leur lieu de culte.

>
Télécharger Prières de rue à Clichy : les élus s'opposent aux croyants Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : Fabien Randriana-Risoa | Durée : | Date :
Sarah Belien
Sarah Belien
et La rédaction de RTL

"Il faut convaincre les associations d'accepter les propositions de lieux qui leurs sont faites," a déclaré Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d'Île-de-France. C’était un face-à-face très tendu en milieu de journée à Clichy-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine. Une centaine d'élus en écharpe, dont le maire de la ville Rémi Muzeau, se sont alignés devant quelque 200 fidèles musulmans pour les empêcher de prier dans une rue piétonne de la ville. 

Les croyants s'adonnent à la pratique tous les vendredis depuis bientôt neuf mois. Ces hommes protestent contre la fermeture de leur lieu de culte en centre-ville. Cet acte est considéré comme illégal par les maires et les parlementaires qui ont décidé d'intervenir eux-mêmes. Si les prières de rues sont illégales, elles sont néanmoins tolérées et encadrées par la préfecture.

À lire aussi
Manuel Valls répond violemment aux critiques d'Edwy Plenel politique
Manuel Valls juge qu'il y a "un problème des musulmans en France"

Un face à face

En tête du cortège, le maire de Clichy, accompagné de Valérie Pécresse. "Aujourd'hui on n'est pas dans des rapports de forces," a-t-elle affirmé. Lorsque les fidèles ont déployé leur tapis de prières, les élus ont entamé La Marseillaise pour couvrir les paroles de l'imam. Le cordon Républicains a été rapidement rejoint par des militants d’extrême droite du site internet Riposte laïque

Quant aux 200 croyants, ils étaient derrière Hamid Kazed, président de l'Union des associations musulmanes de Clichy qui réclame un lieu de culte décent. "Il faut faire une différence entre une mosquée et un bâtiment administratif. Pas de membres de sécurité à 1,5 km de la ville. Je vous y invite tous. Allez-y voir s'il y a de la place pour tout le monde." Après les bousculades, la prière s'est terminée derrière le cordon de sécurité des forces de l'ordre, la prochaine prière réitérera son action la semaine prochaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islam Culte Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790907416
Prières de rue à Clichy : les élus s'opposent aux croyants
Prières de rue à Clichy : les élus s'opposent aux croyants
Dans l'après-midi du vendredi 10 novembre, une centaine d'élus se sont vivement opposé à quelque 200 fidèles musulmans qui prient sur une place publique depuis presque neuf mois, suite à la fermeture de leur lieu de culte.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/prieres-de-rue-a-clichy-les-elus-s-opposent-aux-croyants-7790907416
2017-11-10 22:50:00
http://media.rtl.fr/cache/ZZZQRw_PHmGFOiSVzOfptQ/330v220-2/online/image/2017/1110/7790907928_000-u58vy.jpg